Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

6 enfants ukrainiens rapatriés de Russie dans le cadre d’une médiation qatarie

L'un d'eux est un garçon de 11 ans dont la mère, une soldate ukrainienne, est toujours détenue par Moscou, qui est accusée d'avoir organisé la "déportation" de près de 20 000 enfants ukrainiens

Après avoir fui la guerre en Ukraine voisine, des réfugiés accompagnés d'enfants attendent de partir à la gare de Przemysl, en Pologne, le 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Sergei Grits)
Après avoir fui la guerre en Ukraine voisine, des réfugiés accompagnés d'enfants attendent de partir à la gare de Przemysl, en Pologne, le 24 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Sergei Grits)

Six enfants ukrainiens emmenés par la Russie après l’invasion de l’Ukraine vont être réunis avec leurs familles grâce à une médiation du Qatar, ont annoncé mardi les autorités de ce pays.

Moscou est accusée d’avoir déplacé des milliers d’enfants des territoires ukrainiens occupés depuis février 2022.

Ce groupe d’enfants, âgés de 8 à 15 ans, est le deuxième à être rapatrié dans le cadre d’un accord négocié entre les deux pays par l’intermédiaire du Qatar, et qui avait permis de ramener quatre mineurs en octobre dernier.

Doha « continue de jouer un rôle de médiateur entre les gouvernements ukrainien et russe, facilitant le regroupement de six autres enfants ukrainiens avec leurs familles, à temps pour les fêtes de fin d’année », s’est félicitée Lolwah Al-Khater, la ministre d’Etat qatarie chargée de la coopération internationale.

« Les deux parties ont pleinement coopéré et se sont engagées de bonne foi tout au long du processus », a-t-elle ajouté.

Les enfants ont été réunis à l’ambassade du Qatar à Moscou d’où ils partiront vers Kiev, en passant par Minsk. Ils seront accompagnés par des diplomates qataris jusqu’à la frontière ukrainienne, selon les autorités.

L’un d’entre eux est un garçon de 11 ans dont la mère, une soldate ukrainienne, est toujours détenue en Russie. Il sera pris en charge à Kiev par sa tante.

Un autre, âgé de huit ans, vivait depuis mars 2022 avec sa grand-mère à Kremennaya, dans l’est de l’Ukraine. Il a retrouvé sa mère dans la ville de Louhansk, occupée par les Russes, avant de partir à Moscou, puis Kiev.

L’Ukraine accuse la Russie d’avoir organisé la « déportation » de près de 20 000 enfants ukrainiens vers son territoire, ce qui a poussé la Cour pénale internationale (CPI) à émettre un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine pour crime de guerre.

Ces accusations sont rejetées par le Kremlin, qui assure vouloir protéger ces enfants des combats.

Selon Lolwah Al-Khater, la médiation qatarie répond « à des demandes de la Russie et de l’Ukraine pour identifier et explorer des domaines potentiels de coopération, avec l’objectif d’établir les bases de la confiance entre les deux parties ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.