8 personnes arrêtées pour avoir jeté des pierres au mont du Temple
Rechercher

8 personnes arrêtées pour avoir jeté des pierres au mont du Temple

Des dizaines de manifestants palestiniens ont attaqué les forces de sécurité après la prière sur le lieu saint

La police israélienne déployée au Dôme du Rocher lors des émeutes qui ont suivi le débat à la Knesset sur la souveraineté israélienne sur le mont du Temple (Crédit : Sliman Khader/Flash90)
La police israélienne déployée au Dôme du Rocher lors des émeutes qui ont suivi le débat à la Knesset sur la souveraineté israélienne sur le mont du Temple (Crédit : Sliman Khader/Flash90)

Huit palestiniens ont été arrêtés suite à des affrontements avec la police dans la Vieille Ville de Jérusalem au mont du Temple, durant lesquels des pierres ont été jetées aux forces de sécurité israélienne.

L’incident s’est produit à la fin des prières de vendredi au site.

Des dizaines de Palestiniens masqués ont pris part aux affrontements, selon les rapports.

Selon Israel Radio, les détenus ont été transférés dans un centre de sécurité dans les environs pour être interrogés. Le reste des manifestants ont pris refuge dans la mosquée d’Al-Aqsa après avoir été repoussés par la police, d’après la radio de l’armée.

Aucun blessé n’a été signalé durant l’incident.

Les affrontements entre les Palestiniens et les Israéliens au mont du Temple sont devenus récurrents ces derniers mois.

L’esplanade du mont du Temple, qui abrite le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, est considérée comme le troisième site saint de l’islam et le site le plus saint pour les Juifs car c’était le lieu où se dressaient les deux anciens Temples juifs.

L’importance du site est devenue un point de contention entre les Israéliens et les Arabes ces derniers mois, en raison de la pression des activistes et des politiciens de droite pour faire passer une loi qui permettrait aux Juifs de prier sur l’esplanade.

Des responsables palestiniens ont critiqué ce projet et l’ont accusé de tenter de changer le statu quo à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa. Ils ont averti du danger que cela pourrait engendrer si la loi était votée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...