Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

À Ben Gurion, le contrôle des passeports bloqué, 2 heures d’attente pour les étrangers

L'Autorité de la Population, de l'Immigration et des Frontières a noté un manque de 250 personnes ; les employés en poste attribuent les problèmes de recrutement aux bas salaires

Des touristes à l'aéroport Ben Gurion faisant la queue pour passer le contrôle des passeports, le 13 février 2023. (Crédit : La Douzième chaîne)
Des touristes à l'aéroport Ben Gurion faisant la queue pour passer le contrôle des passeports, le 13 février 2023. (Crédit : La Douzième chaîne)

Les non-Israéliens arrivant à l’aéroport Ben Gurion lundi ont été accueillis par des files d’attente massives au contrôle des passeports. Beaucoup ont dû attendre plus de deux heures pour entrer dans le pays.

L’Autorité de la Population, de l’Immigration et des Frontières (PIBA), qui gère le contrôle des passeports, a imputé les longues files d’attente – qui s’étendaient bien au-delà des limites du hall d’entrée – à une pénurie de personnel, déclarant que sur les 500 personnes qui travaillaient à l’aéroport auparavant, il en reste actuellement moins de 200.

Bien que la PIBA n’ait pas expliqué pourquoi les effectifs ont été réduits de manière aussi significative, des employés ont déclaré à la Douzième chaîne que les bas salaires étaient responsables de l’incapacité à recruter du personnel à la suite de la pandémie.

Selon la Douzième chaîne, les employés de la PIBA à l’aéroport gagnent le salaire minimum, soit 29 shekels de l’heure.

« L’Autorité ne comprend pas qu’il y a une pénurie », aurait déclaré un employé. « Nous ne pouvons pas faire entrer tous les touristes en Israël. Si rien ne change, la situation ne fera qu’empirer. »

La PIBA a déclaré qu’elle avait des « difficultés » à recruter du personnel ces derniers mois, souffrant ainsi un déficit de 250 agents de contrôle des frontières.

Files d’attente pour les contrôles de sécurité à l’aéroport Ben Gurion, le 26 juin 2022 (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

« Les agents du contrôle des frontières font tout ce qu’ils peuvent pour fournir un bon service malgré les conditions actuelles », a-t-il déclaré à la chaîne. « Nous espérons que l’augmentation des effectifs sera bientôt approuvée et que les conditions des employés seront améliorées. Ainsi nous pourrons répondre de manière adéquate au grand nombre de visiteurs qui arrivent en Israël. »

En janvier, 258 000 touristes sont entrés dans le pays, soit seulement 10 % de moins qu’en janvier 2019, qui a été une année record pour le tourisme en Israël.

Cette année-là, un total de 4,9 millions de visiteurs sont entrés dans le pays, contribuant à l’économie à hauteur de 20 milliards de shekels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.