Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

À Chypre, les Israéliens accusés d’avoir enlevé et collectivement violé une Britannique

L'enquête policière se concentre sur la vidéosurveillance ; 2 des 5 suspects sont accusés de viol, mais tous ont été arrêtés de crainte qu'ils ne quittent le pays

Illustration : Des agents se tenant près d'un fourgon de police après avoir pénétré dans l'enceinte du palais de justice de Paphos, ville côtière du sud-ouest de Chypre, le 5 décembre 2022. (Crtédit : Petros Karadjias/AP Photo)
Illustration : Des agents se tenant près d'un fourgon de police après avoir pénétré dans l'enceinte du palais de justice de Paphos, ville côtière du sud-ouest de Chypre, le 5 décembre 2022. (Crtédit : Petros Karadjias/AP Photo)

Une Britannique, qui affirme avoir été victime d’un viol en réunion par des Israéliens à Chypre, aurait déclaré à la police qu’elle avait été « violemment » enlevée à proximité de la piscine d’un hôtel lors d’une fête.

Il a été annoncé lundi que cinq hommes âgés de 19 et 20 ans, originaires de la ville de Majd al-Krum, dans le nord du pays, ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir participé au viol collectif de la jeune femme.

Selon The Guardian, la jeune ressortissante britannique de 20 ans a déclaré avoir été emmenée de la piscine à une chambre de l’hôtel, où elle a été sexuellement agressée.

Des sources policières ont déclaré au journal que l’enquête se concentrerait sur les images des caméras de surveillance de l’hôtel situé dans la région d’Ayia Napa.

« Les images de vidéosurveillance devraient montrer si elle a été emmenée contre son gré et par la force dans la chambre », a déclaré un fonctionnaire sous couvert d’anonymat.

Selon le site d’information chypriote Philenews, la femme a déclaré avoir rencontré l’un des suspects à la fête qui se tenait à la piscine et qu’il avait commencé à flirter avec elle, avant qu’elle ne soit emmenée « de force » dans la chambre et violée.

Une vue de Nissi Beach et de la mer dans la station balnéaire d’Ayia Napa, sur l’île de Chypre, à l’Est de la méditerranée, le 22 mai 2021. (Crédit : Petros Karadjias/AP)

La femme a subi un examen médical et ses amis feront des déclarations à la police, selon The Guardian.

Les suspects ont comparu lundi devant la Cour de district de Paralimni, sur la côte sud-est de l’île, où ils ont été placés en détention provisoire pendant huit jours pour suspicion de viol, a indiqué la police.

La police a déclaré que les suspects sont maintenus en détention pour faciliter l’enquête.

L’agence de presse chypriote, financée par l’État, a déclaré que les arrestations ont eu lieu après que la police a obtenu des témoignages à l’appui des allégations portées par la jeune femme.

Tous les suspects ont nié les accusations, et au moins deux d’entre eux ont déclaré n’avoir même jamais rencontré la victime présumée, a rapporté The Guardian.

Le site d’information Ynet a déclaré, dans un article non-sourcé, que seuls deux des hommes étaient soupçonnés de viol, mais que le groupe était détenu pendant que les enquêtes se poursuivaient, car on craignait que les suspects ne tentent de quitter Chypre.

Ce viol présumé fait écho à une affaire qui avait fait les gros titres en 2019. Une femme qui n’a pas été identifiée avait déclaré avoir été violée par 12 touristes israéliens, âgés de 15 à 22 ans, dans une chambre d’hôtel de la station balnéaire d’Ayia Napa. Elle avait 18 ans à ce moment-là.

Les adolescents et jeunes adultes israéliens avaient nié ces accusations et ils avaient finalement été libérés et autorisés à retourner dans le pays.

À leur arrivée, ils avaient été reçus en héros. Ils n’avaient pas nié avoir eu des relations sexuelles avec la jeune femme, mais ils avaient affirmé que ces rapports étaient consentis.

Des adolescents israéliens disculpés d’accusations de viol à Chypre retrouvant leur famille à l’aéroport Ben Gurion, le 28 juillet 2019. (Crédit : Flash90)

Plusieurs mois plus tard, la jeune femme avait été condamnée pour avoir menti sur l’incident – mais ses avocats étaient parvenus à renverser sa condamnation devant la Cour suprême chypriote, au mois de janvier 2022, affirmant que la reconnaissance de la culpabilité de leur cliente de la part d’une Cour de district avait été une parodie de justice. Elle avait alors écopé d’une peine de quatre mois avec sursis.

À la fin de la même année, la victime présumée avait annoncé qu’elle allait présenter son dossier devant la Cour européenne des droits de l’Homme, les autorités chypriotes ayant exclu toute nouvelle enquête dans le cadre de cette affaire.

À LIRE : Trois ans après, l’affaire du viol collectif de Chypre prend une autre tournure

Chypre est une destination populaire pour les touristes israéliens. Les chiffres officiels pour le mois de juillet montrent qu’ils constituent le deuxième groupe de visiteurs, avec 10,2 %, soit plus de 46 400 arrivées, juste derrière le Royaume-Uni, qui représente 34,8 % des arrivées.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.