A la veille de la journée mondiale de la Shoah, Israël compte 192 000 survivants
Rechercher

A la veille de la journée mondiale de la Shoah, Israël compte 192 000 survivants

Quelque 14 800 survivants, soit 7 % du total de l'an dernier, sont décédés depuis la dernière Journée internationale du souvenir

Participants à la Marche des vivants au camp d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, alors qu'Israël célèbre la Journée annuelle de Yom HaShoah, le 1er mai 2019. (Yossi Zeliger/Flash90)
Participants à la Marche des vivants au camp d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, alors qu'Israël célèbre la Journée annuelle de Yom HaShoah, le 1er mai 2019. (Yossi Zeliger/Flash90)

Douze jours avant la Journée internationale de commémoration des victimes de la Shoah, qui commémore la libération du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau en 1945, soit il y a 75 ans, les responsables israéliens publient des statistiques sur les survivants de la Shoah qui sont encore parmi nous.

Environ 192 000 personnes en Israël sont recensées comme des survivants. Parmi elles, 59 000 ont survécu aux camps de concentration et de la mort nazis, ont été internées dans un ghetto ou ont été forcées de se cacher pendant la guerre, selon le bureau du ministère des Finances chargé de verser les prestations sociales et autres aux survivants.

Quelque 14 800 survivants, soit 7 % du total de l’an dernier, sont décédés depuis la dernière Journée internationale du souvenir.

Environ deux tiers des survivants en Israël, soit 64 %, sont nés en Europe, la moitié d’entre eux (36 % du total) étant originaires de l’ex-Union soviétique, 18 % de Roumanie et 6 % de Pologne.

Les autres sont originaires de pays arabes et musulmans, où ils ont dû faire face aux répercussions souvent brutales de l’attaque nazie en Europe.

Quelque 18 % des survivants recensés sont des Juifs algériens et marocains qui ont été persécutés dans ces pays sous le régime français de Vichy. Par ailleurs, 11 % sont des Irakiens qui ont vécu le pogrom de Farhoud et qui ont été persécutés par le régime pro-nazi pendant les années de guerre.

Les prestations de l’État israélien aux survivants se sont élevées à quelque 4 milliards de shekels l’an dernier, dont 493 millions pour les soins à domicile et plus de 415 millions pour les remboursements de médicaments.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...