Rechercher

À Tel Aviv pour la Gay Pride, la rappeuse Iggy Azalea demande : « BDS ? C’est quoi ? »

L'artiste primée était l'une des trois interprètes étrangers qui ont participé au défilé annuel de la Fierté vendredi à Tel Aviv

Dossier : Iggy Azalea aux studios AOL, le mardi 21 août 2018, à New York. (Crédit: Evan Agostini/Invision/AP)
Dossier : Iggy Azalea aux studios AOL, le mardi 21 août 2018, à New York. (Crédit: Evan Agostini/Invision/AP)

La rappeuse australienne Iggy Azalea s’est produite vendredi après-midi sur la « Love Stage » de la Gay Pride de Tel Aviv, dans le parc HaYarkon, lors de son premier voyage en Israël.

L’interprète, qui a atteint une notoriété mondiale après la sortie en 2014 de la chanson à succès « Fancy », a quitté l’Australie pour les États-Unis à l’adolescence afin de poursuivre sa carrière musicale. Elle a sorti son troisième album, « The End of an Era », en août 2021, qui, selon elle, est son dernier album avant une interruption.

« Rapyd », une société de fintech israélienne ayant des bureaux à Londres, a sponsorisé sa venue et son concert, ainsi que ceux du DJ américain David Morales et du DJ berlinois Boris du club Berghain.

Le concert marque la première visite d’Azalea en Israël, qui a noté qu’elle était « surprise » lorsqu’on lui a demandé de s’y produire.

« BDS ? Qu’est-ce que c’est ? », a-t-elle répondu lorsqu’on l’a interrogée sur le mouvement de « boycott, désinvestissement et sanctions » qui fait pression sur les artistes pour qu’ils ne se produisent pas en Israël, dans une interview avec la Douzième chaîne.

« Comme je ne suis pas vraiment au courant, je suis heureuse de venir et de voir les choses par moi-même », a-t-elle ajouté.

Azalea a noté qu’elle n’avait pas beaucoup d’expérience à l’internationale. À propos d’un concert en Turquie, elle a déclaré : « J’étais vraiment nerveuse à l’idée que personne ne connaisse les paroles de mes chansons. In fine, c’était l’un des meilleurs spectacles que j’ai fait dans ma vie et tout le monde connaissait les paroles. J’adore la culture de la Turquie… et j’espère que mon expérience en Israël sera aussi bonne, voire meilleure. »

Défilé de la Gay Pride annuelle à Tel Aviv, le 10 juin 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...