A voir : Le Palestinien qui a été accusé par Netanyahu de maltraiter son fils répond
Rechercher

A voir : Le Palestinien qui a été accusé par Netanyahu de maltraiter son fils répond

Le père affirme que la vidéo où il hurle aux soldats d' « abattre » son fils de 3 ans a été sortie de son contexte

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Un père palestinien, qui été accusé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu de maltraiter de manière « inhumaine » son enfant, a riposté jeudi en accusant le dirigeant israélien d’avoir sorti ses paroles hors de leur contexte et est rentré en détail sur des années de mauvais traitements présumés contre lui et sa famille par les soldats israéliens.

Mercredi, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, Netanyahu avait expliqué qu’il avait été secoué « au plus profond de son être » par un clip montrant un père palestinien poussant son enfant de 3 ans, son fils Mohammed vers les soldats israéliens alors qu’il leur criait de « tirer sur lui ».

L’incident est survenu lors d’une manifestation qui a eu lieu la semaine dernière dans le village cisjordanien de Nilin, à l’ouest de Ramallah.

« Je lance un appel aujourd’hui à chaque père et mère du monde entier. Je vous demande de vous joindre à moi pour demander de mettre un terme à cet abus des enfants », a déclaré Netanyahu. « La direction palestinienne doit cesser d’encourager les enfants à tuer. Ils doivent cesser d’encourager les parents palestiniens à appeler à la mort de leurs propres enfants. C’est horrible ! »

Pour contrer la vidéo de Netanyahu, jeudi, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a publié un témoignage vidéo du père prétendument abusif.

Dans la vidéo, Ayoub Sroor, 45 ans, dit que l’incident était dû à « un moment d’impuissance couverte par la protection des caméras et une présence médiatique ».

« Quand j’ai vu les canons de l’armée pointer vers les petits enfants, je leur ai dit : voici le garçon si vous voulez tuer des petits enfants », a déclaré Sroor.

« La vidéo [de Netanyahu] a seulement montré une partie de ce que je disais. Ils auraient dû montrer ce qui est arrivé avant que je ne leur dise de ‘tirer sur lui’ et ce qui est arrivé ensuite », a poursuivi Sroor, sous-entendant que le Premier ministre israélien avait sorti ses paroles hors de leur contexte.

Dans la vidéo, Sroor détaille les abus présumés qu’il a subis aux mains de l’armée israélienne, y compris la saisie de 37 acres de ses terres pour la construction de la barrière de sécurité en Cisjordanie et une agression en 2008 qui lui a fait perdre la mémoire pendant six mois. Dans le clip, on fait également dire à Muhammad Sroor comment les forces israéliennes ont tiré sur ses deux frères.

Un second clip vidéo fourni par l’OLP aurait montré ce qui semble être les abus physiques qu’auraient subi Sroor et un autre jeune homme qui ont les yeux bandés et qui sont menottés lors d’une manifestation à Nilin en 2012.

Netanyahu « fait semblant » de se préoccuper des enfants palestiniens

Le responsable palestinien Saeb Erekat a accusé jeudi Netanyahu de « faire semblant de se préoccuper » des enfants palestiniens à des fins de propagande.

« A chaque seconde dans la vidéo, Netanyahu justifie le récit raciste selon lequel les Palestiniens sont à blâmer plutôt que la machine militaire et les colons armés d’Israël qui exercent la violence et l’oppression contre la terre et le peuple de Palestine », a accusé Erekat.

Le négociateur palestinien Saeb Erekat (Capture d'écran YouTube)
Le négociateur palestinien Saeb Erekat (Capture d’écran YouTube)

« Blâmer les Palestiniens en prétendant se préoccuper de nos enfants est non seulement bas mais hypocrite venant du même gouvernement qui continue d’utiliser toutes les occasions pour violer les droits des enfants palestiniens, y compris leur droit fondamental à avoir une vie digne », a ajouté Erekat.

Erekat a écrit que les Palestiniens ont une position « claire et ferme » qui est de ne pas impliquer leurs enfants dans les manifestations.

En dépit de cette position officielle, les enfants participent souvent aux manifestations hebdomadaires contre la politique israélienne en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...