A voir : Netanyahu choqué par la vidéo d’un Palestinien qui a exhorté les soldats à tuer son fils
Rechercher

A voir : Netanyahu choqué par la vidéo d’un Palestinien qui a exhorté les soldats à tuer son fils

Dans sa dernière vidéo, le Premier ministre affirme que l'AP doit empêcher les parents à « exhorter à la mort de leur propre enfant »

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Dans sa dernière vidéo publiée sur les médias sociaux, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a exhorté mercredi les dirigeants palestiniens à cesser d’encourager « les parents à appeler à la mort de leurs propres enfants », en faisant référence à une vidéo récemment filmée où un père palestinien a dit aux soldats israéliens de tirer sur son propre fils.

Le clip du Premier ministre est entrecoupé par des images filmées par des Palestiniens lors d’une manifestation dans le village cisjordanien de Nilin la semaine dernière.

Dans cette séquence, un Palestinien, qui porte un jeune garçon, s’avance vers la police des frontières israéliennes, qui se tenaient à côté d’une jeep blindée. L’homme a ensuite poussé le garçon vers les officiers, les défiant de « tirer sur ce petit garçon ». Alors que le garçon s’est retourné, son père lui a demandé de s’approcher la police armée, tout en criant sur eux, « tuez-le. Déglinguez-le ».

« Je viens de regarder une vidéo qui m’a secoué au plus profond de mon être », a déclaré Netanyahu face à la caméra en anglais depuis son bureau de Jérusalem. « En quelques secondes, elle montre pourquoi notre conflit persiste », a-t-il poursuivi.

Quand le petit garçon, décrit par Netanyahu comme ayant « sa chemise bien rentrée dans son short rouge vif », est arrivé près des officiers, l’un d’eux a tendu la main et le garçon lui a tapé dans la main.

Cette interaction a été coupée dans la version diffusée par la télévision palestinienne, selon l’institut de veille Palestinian Media Watch.

https://youtu.be/OIN6xAoHQak

Après avoir montré les images d’origine, Netanyahu a imploré les téléspectateurs à « imaginer votre propre enfant à cet âge. Pensez à son sourire. Imaginez son rire. Imaginez la joie débridée et l’innocence que seul un enfant possède ».

Le garçon dans la vidéo « n’est pas un exemple isolé », a déclaré Netanyahu. Le Premier ministre a procédé à dénoncer l’incitation à la haine destinée aux enfants soutenue par l’Autorité palestinienne, en donnant des exemples comme les camps d’été à Gaza, les événements organisés par les étudiants et les publications de l’AP louant la violence et le martyre.

« Je lance un appel aujourd’hui à chaque père et mère du monde entier. Je vous demande de vous joindre à moi pour demander de mettre un terme à cet abus des enfants », a conclu Netanyahu. « La direction palestinienne doit cesser d’encourager les enfants à tuer. Ils doivent cesser d’encourager les parents palestiniens à appeler à la mort de leurs propres enfants. C’est horrible ! ».

La vidéo de Netanyahu, publiée sur les comptes officiels Facebook, Twitter et YouTube du Premier ministre, est la cinquième du genre publiée en un peu plus d’un mois.

Dans la première vidéo, qui a été publiée après la fusillade dans la boîte de nuit à Orlando en juin, Netanyahu a appelé la communauté internationale à « se tenir ensemble avec la communauté LGBT », affirmant que l’attaque n’était pas été un incident isolé et a fustigé les pratiques homophobes des groupes et des pays terroristes islamiques à travers le Moyen-Orient.

https://youtu.be/OIN6xAoHQak

Depuis, des vidéos ont été filmées au sujet de l’attaque terroriste dans la ville cisjordanienne de Kiryat Arba, dans laquelle Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, a été poignardée à mort, la gay pride de Jérusalem, sur des mesures pour la paix destinée au président de l’AP Mahmoud Abbas, et une vidéo sur un nouveau programme du gouvernement pour financer le développement de la communauté arabe d’Israël.

Au total, les cinq vidéos, dont certaines ont également été publiées en hébreu, ont été vues plus de 40 millions de fois. La dernière vidéo, qui est en anglais seulement, a été vue plus d’un quart de million de fois dans les premières 10 heures après avoir a été publiée.

Interrogé par le Times of Israël pour savoir si les vidéos représentent un nouvel effort pour atteindre un public plus large, un porte-parole du Premier ministre a déclaré que les vidéos sont faites « sur des sujets importants et qu’elles viennent faire la lumière sur le point de vue du Premier ministre ».

« Et oui, nous parvenons à toucher un public sans précédent », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...