Accord israélo-hongrois pour former des éducateurs sur la Shoah à Yad Vashem
Rechercher

Accord israélo-hongrois pour former des éducateurs sur la Shoah à Yad Vashem

Le ministre des Affaires Etrangères israélien a reçu son homologue hongrois ; ils ont discuté des "défis" après le conflit à Gaza et du développement des liens bilatéraux

Le ministre des Affaires Etrangères, Gabi Ashkenazi et son homologue hongrois, Peter Szijjartoon, visitent une maison dans la ville centrale de Petah Tikva qui a été touchée par une roquette tirée par des terroristes palestiniens à Gaza pendant l'opération de Tsahal "Gardien des murs", le 1er juin 2021. (Crédit : Courtoisie)
Le ministre des Affaires Etrangères, Gabi Ashkenazi et son homologue hongrois, Peter Szijjartoon, visitent une maison dans la ville centrale de Petah Tikva qui a été touchée par une roquette tirée par des terroristes palestiniens à Gaza pendant l'opération de Tsahal "Gardien des murs", le 1er juin 2021. (Crédit : Courtoisie)

Le ministre des Affaires Etrangères, Gabi Ashkenazi, a reçu mardi son homologue hongrois, Peter Szijjartoon, en visite en Israël après les récents combats entre Tsahal et le groupe terroriste au pouvoir à Gaza.

Il indique que les deux hommes ont signé un accord visant à « promouvoir les collaborations » et à former des enseignants de la Shoah au musée mémorial Yad Vashem à Jérusalem.

La Hongrie et son premier ministre nationaliste, Viktor Orban, ont été critiqués pour leur narratif autour de la Shoah, minimisant le rôle du pays qui s’est rallié au régime nazi, dans le génocide des juifs d’Europe.

Ces dernières années, Israël et la Hongrie se sont rapprochés sous la houlette d’Orban, un rapprochement qui a valu au de vives critiques au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ashkenazi a également déclaré qu’ils avaient discuté des « défis » après le conflit de 11 jours à Gaza et de la poursuite du développement des liens bilatéraux entre les deux pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...