Rechercher

Ado porté-disparu : La police libère un suspect ; les parents en appellent à Gantz

"Nous vivons en Judée-Samarie où l'autorité est assurée par l'armée dont vous êtes responsable", ont écrit les parents de Moshe Klinerman, 16 ans, disparu depuis 3 mois, à Gantz

Avraham Moshe Klinerman sur la tombe d’un rabbin à Safed. (Crédit : Autorisation)
Avraham Moshe Klinerman sur la tombe d’un rabbin à Safed. (Crédit : Autorisation)

La police israélienne a indiqué, lundi, qu’elle avait libéré de détention un suspect six jours après avoir annoncé son arrestation dans l’affaire de la disparition de Moshe Klinerman, 16 ans.

Klinerman a disparu le 25 mars. Il n’a plus été aperçu depuis qu’il a quitté son domicile de Modiin Illit, ce jour-là, en compagnie de quelques amis pour un voyage dans le secteur du mont Meron, dans le nord d’Israël.

L’annonce faite par les forces de l’ordre a été un revers essuyé dans les investigations et elle a entraîné la déception des parents de l’adolescent – à qui les policiers avaient déclaré, jeudi, que les enquêteurs s’attendaient à des avancées dans l’enquête dans les jours qui suivraient.

Après avoir appris la libération du suspect, un communiqué des parents de Klinerman a été émis.

« Nous espérons et nous demandons à la police de continuer à faire son travail afin de nous ramener notre fils, et nous lui demandons d’utiliser toutes les capacités mises à sa disposition dans cet objectif. »

« Cela fait maintenant cent jours que Moshe a quitté la maison et il n’y a malheureusement aucune piste significative. Nous remercions les Israéliens et les médias qui nous soutiennent dans cette période difficile, et nous demandons aux Israéliens de continuer à prier avec nous pour le retour de notre fils bien-aimé ».

Les détails de l’enquête sont placés sous embargo et il est difficile de dire de quoi l’individu arrêté par la police était très exactement soupçonné.

Capture d’écran de la vidéo de Shmuel, à gauche, et Giti, à droite, parents de l’adolescent disparu Moshe Klinerman, 16 ans, à leur domicile à Modiin Illit, le 3 juillet 2022. (Crédit: Ynet)

Peu avant l’annonce par les forces de l’ordre de la libération du suspect, lundi, les parents de Klinerman ont écrit une lettre au ministre de la Défense Benny Gantz, lui demandant une aide supplémentaire, selon un article qui a été publié par Israel Hayom.

« Jusqu’à présent, toutes les tentatives visant à retrouver [Klinerman] ont été vaines », ont-ils écrit. « Il nous est impossible d’exprimer la difficulté, la souffrance et l’inquiétude que nous ressentons pour lui, pour sa vie, à chaque seconde qui passe. Nous avons vécu cent jours de tensions sans fin, un immense point d’interrogation nous tenaillant avec brutalité minute après minute. »

« Cela fait trois mois et demi que la police est impliquée dans cette affaire et pour une raison ou une autre, il n’y a eu aucune avancée ou piste particulières… Nous vous supplions ; c’est vous qui avez la charge de l’establishment militaire et de la défense – Aidez-nous à retrouver notre Moshe bien-aimé ! Nous ne dormons plus, chaque moment qui passe est critique. Comme vous le savez, nous vivons en Judée-Samarie, où l’autorité est assurée par l’armée dont vous êtes responsable », continue la lettre en faisant référence à la Cisjordanie, où les militaires ont l’ascendant.

Les forces de sécurité israéliennes et des volontaires recherchent Moshe Klinerman, un adolescent de 16 ans disparu depuis trois mois dans la région de Meron, près de Safed, le 22 juin 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Les parents de Klinerman affirment depuis longtemps croire que leur enfant a été enlevé.

La Cour des magistrats de Jérusalem a émis un embargo interdisant la publication des détails des investigations en cours.

Klinerman et ses amis sont arrivés à la tombe du rabbin Shimon bar Yochai sur le Mont Meron, où Klinerman aurait demandé à s’isoler, disant à ses amis de continuer leur voyage sans lui. Il n’a pas été revu depuis.

Après plus de deux mois de recherches dans l’impasse, la police israélienne a déclaré il y a deux semaines qu’elle allait mettre en place un groupe de travail spécial qui se chargerait de cette enquête.

Dans le même temps, la police a continué à quadriller la zone où Klinerman a disparu et elle a déployé des outils de renseignement et de surveillance pour tenter de le localiser.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...