Affaire 4000: la Cour suprême ordonne à l’État de remettre plus de preuves
Rechercher

Affaire 4000: la Cour suprême ordonne à l’État de remettre plus de preuves

La plus haute instance judiciaire du pays a ordonné à l'État de remettre des preuves supplémentaires aux avocats de la défense de Shaul et Iris Elovitch

L'actionnaire majoritaire de Bezeq, Shaul Elovitch, quitte la cour de district de Jérusalem après une audience, le 19 juillet 2020 (Capture d'écran/Kan)
L'actionnaire majoritaire de Bezeq, Shaul Elovitch, quitte la cour de district de Jérusalem après une audience, le 19 juillet 2020 (Capture d'écran/Kan)

La Cour suprême a ordonné jeudi à l’État de remettre des preuves supplémentaires aux avocats de la défense de Shaul et Iris Elovitch.

La Cour suprême a partiellement accepté le recours de ces derniers.

Elovitch et sa femme sont accusés de corruption dans le cadre de l’affaire 4000, dans laquelle le Premier ministre Benjamin Netanyahu est également jugé.

Netanyahu est accusé de corruption, de fraude et d’abus de confiance dans l’affaire 4000. Il est soupçonné d’avoir accordé des faveurs régulatrices à Elovitch, l’actionnaire majoritaire de Bezeq Telecoms, en échange d’une couverture positive du Premier ministre et de sa famille sur le site d’information Walla, propriété de Bezeq.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...