Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Gallant réagit à l’avertissement lancé par Khamenei aux Saoudiens concernant Israël

Selon le guide suprême iranien, les pays qui normalisent leurs relations avec Israël en sortiront perdants, alors que les tensions entre Téhéran et Ryad se ravivent

Le ministre de la Défense Yoav Gallant  lors d'une cérémonie de remise des prix de l'armée au siège de l'armée israélienne, à Tel Aviv, le 3 septembre 2023. (Crédit : Shahar Yorman/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'une cérémonie de remise des prix de l'armée au siège de l'armée israélienne, à Tel Aviv, le 3 septembre 2023. (Crédit : Shahar Yorman/Ministère de la Défense)

Le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant a réagi aux mises en garde du guide suprême iranien Ali Khamenei envers l’Arabie saoudite et la normalisation de ses relations avec Israël.

« Le régime terroriste meurtrier d’Iran a d’ores et déjà déchiré les pays qu’il contrôle, et aujourd’hui, il tente de saboter les efforts de paix avec des menaces vides de sens », a déclaré Gallant par voie de communiqué.

« L’Iran va continuer de répandre terreur et destructions, et Israël de garantir la sécurité de ses ressortissants et la paix au Moyen-Orient. »

Le guide suprême iranien Ali Khamenei avait ainsi déclaré que les pays musulmans qui normalisent leurs relations avec Israël « parient sur un cheval perdant », ont rapporté mardi les médias d’État, alors que l’Arabie saoudite, rivale régionale, s’apprête à établir des liens avec Jérusalem.

Khamenei avait également prédit l’éradication prochaine d’Israël, lors d’une allocution prononcée mardi devant des responsables gouvernementaux et des ambassadeurs de pays musulmans.

« La position définitive de la République islamique est que les gouvernements qui accordent la priorité au pari de la normalisation avec le régime sioniste subiront des pertes », avait-il déclaré dans des propos rapportés par les médias publics et semi-officiels iraniens.

« Comme le disent les Européens, ils parient sur un cheval perdant », avait ajouté Khamenei. « Aujourd’hui, la situation du régime sioniste n’incite pas à s’en rapprocher ; ils ne doivent pas commettre cette erreur. »

L’Iran, qui a récemment rétabli ses liens diplomatiques avec l’Arabie saoudite, a mis en garde à plusieurs reprises son ancien ennemi et d’autres pays musulmans contre un processus de normalisation soutenu par les États-Unis avec l’ennemi régional qu’est Israël.

Dimanche, le président iranien Ebrahim Raissi avait dit que les efforts de normalisation avec Israël étaient « réactionnaires et régressifs ».

Dans son discours de mardi, Khamenei a également prédit que les Palestiniens détruiraient Israël, qu’il a qualifié de « cancer ».

« Ce cancer sera certainement éradiqué, si Dieu le veut, par les mains du peuple palestinien et des forces de résistance [nom que se donnent les groupes terroristes islamistes] dans toute la région », a-t-il dit.

Le ministre du Tourisme Haïm Katz, à Ryad, en Arabie saoudite, le 27 septembre 2023. (Crédit : Ministère du Tourisme via AFP)

Les perspectives d’un accord de paix entre Israël et l’Arabie saoudite, négocié par les États-Unis, se sont apparemment accrues au cours des dernières semaines. Vendredi, la Maison Blanche a déclaré qu’un « cadre de base » pour un tel accord était déjà en place et, la semaine dernière, deux ministres israéliens se sont rendus dans le royaume islamique.

Téhéran et Ryad ont récemment mis fin à sept ans de dissension en se rapprochant sous l’égide de la Chine. Toutefois, les tensions liées à la guerre au Yémen ont refait surface la semaine dernière, après qu’une attaque attribuée aux rebelles houthis soutenus par l’Iran a tué quatre soldats qui patrouillaient à la frontière méridionale de l’Arabie saoudite. Les soldats étaient originaires de Bahreïn, un proche allié de l’Arabie saoudite, et Bahreïn a accusé les Houthis, qui n’ont pas reconnu publiquement l’attaque.

Lundi, une équipe de football saoudienne a refusé de jouer contre une équipe iranienne à Téhéran en raison de la présence de statues du général iranien assassiné Qassem Soleimani dans le stade.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.