Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Antisémitisme sur des campus US: pressions politiques pour la démission de présidentes d’universités

Les pressions politiques se sont intensifiées contre les chefs de Harvard et du MIT clouées au pilori la semaine dernière par le Congrès ; la présidente de UPenn a démissionné mais reste membre du corps professoral

La députée Elise Stefanik s'exprimant lors d'une session de la commission d'Éducation au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)
La députée Elise Stefanik s'exprimant lors d'une session de la commission d'Éducation au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)

Après la démission samedi de la présidente de l’université de Pennsylvanie (UPenn) pour des accusations d’antisémitisme sur les campus américains, les pressions politiques se sont intensifiées dimanche aux Etats-Unis et en Israël contre les patronnes de Harvard et du MIT clouées au pilori la semaine dernière par le Congrès.

Dans un contexte de poussée d’actes antisémites aux Etats-Unis depuis la guerre à Gaza entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité du soutien des « amis et dirigeants de la communauté juive » américaine de six millions d’âmes, la plus importante après l’Etat hébreu.

« Tout président d’université dans ce pays qui est incapable de condamner l’antisémitisme et le génocide juif doit démissionner ou être viré », a renchéri sur la télé conservatrice Fox News Nancy Mace, parlementaire républicaine de Caroline du Sud à la Chambre des représentants du Congrès.

Allié des Etats-Unis, « Israël est le seul pays du monde qui risque un véritable génocide », a estimé l’élue américaine.

« Une à terre, il en reste deux », s’était réjouie samedi soir sur X (ancien Twitter) sa collègue Elise Stefanik, représentante de l’Etat de New York, en allusion à Elizabeth Magill, démissionnaire de la présidence de UPenn, et à ses paires Claudine Gay et Sally Kornbluth, respectivement présidentes de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Magill reste reste membre du corps professoral.

« Pourriture invasive »

« Ce n’est que le début de la lutte contre la pourriture invasive de l’antisémitisme qui a détruit les plus ‘prestigieuses’ institutions d’enseignement supérieur en Amérique », a menacé Mme Stefanik en sommant les cheffes de Harvard et du MIT de « faire le bon choix » en partant car « le monde observe ».

La présidente de Harvard, Claudine Gay, à gauche et la présidente de l’Université de Pennsylvanie, Liz Magill, lors d’une audition de la Commission de l’Éducation de la Chambre, au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)

Les trois présidentes d’universités sont poussées dehors par des dizaines d’élus du Congrès après leur audition le 5 décembre – jugée « absolument honteuse » par le gouverneur démocrate de Pennsylvanie – devant une commission de la Chambre des représentants au sujet de la hausse d’actes antisémites à l’université.

Dans une ambiance tendue, Mmes Magill, Gay et Kornbluth avaient répondu mardi cinq heures durant à Mme Stefanik qui assimilait les appels à l' »intifada » d’étudiants pro-palestiniens à une exhortation au « génocide contre les juifs en Israël et dans le monde ».

Lorsque l’élue républicaine avait demandé si « appeler au génocide des juifs violait le règlement sur le harcèlement à Harvard, oui ou non? », Mme Gay avait répondu: « Cela peut, en fonction du contexte », avant d’ajouter: « Si c’est dirigé contre une personne. »

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.