Armée : Une Palestinienne a tenté de poignarder des soldats en Cisjordanie
Rechercher

Armée : Une Palestinienne a tenté de poignarder des soldats en Cisjordanie

L’assaillante a été blessée et conduite à l'hôpital à Jérusalem après avoir approché les soldats au carrefour du Gush Etzion avec un couteau, sans tenir compte des avertissements

Une Palestinienne (à droite) s'approchant de soldats israéliens au carrefour du Gush Etzion en Cisjordanie, lors d'une tentative présumée d'attaque au couteau, le 2 mai 2021. (Capture d'écran : Twitter)
Une Palestinienne (à droite) s'approchant de soldats israéliens au carrefour du Gush Etzion en Cisjordanie, lors d'une tentative présumée d'attaque au couteau, le 2 mai 2021. (Capture d'écran : Twitter)

Les forces de sécurité israéliennes ont tiré sur une Palestinienne qui a brandi un couteau et tenté de mener une attaque au carrefour du Gush Etzion en Cisjordanie, au sud de Jérusalem, ont annoncé dimanche les forces de sécurité israéliennes.

L’incident survient après des tensions croissantes concernant des troubles durant le mois sacré du Ramadan.

La femme, qui serait une résidente âgée de 60 ans du village voisin de Husan, s’est approchée d’un groupe de soldats avec un couteau à la main et a voulu les poignarder, a indiqué l’armée.

Un soldat lui a tiré une balle dans la jambe et elle a été emmenée au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem dans un état critique, selon l’organisation médicale United Hatzalah.

Les soldats n’ont pas été blessés, a indiqué l’armée.

Des images de l’incident publiées par les médias israéliens ont montré que la femme avait continué à s’approcher des soldats alors même qu’ils lui ont crié à plusieurs reprises de s’arrêter et tiré des coups de semonce en l’air.

« Une terroriste armée d’un couteau est arrivée au carrefour du Gush Etzion et a tenté de poignarder des combattants de Tsahal qui se trouvaient sur place », a rapporté un communiqué de l’armée. « Un combattant a lancé un protocole de règles d’engagement, qui comprenait des coups de feu en direction de la terroriste, qui a été neutralisée. »

Le couteau utilisé par une Palestinienne lors d’une prétendue tentative d’attaque au carrefour du Gush Etzion en Cisjordanie, le 2 mai 2021. (Crédit : Armée israélienne)

Le carrefour du Gush Etzion a été le théâtre de nombreuses attaques palestiniennes ces dernières années, et notamment le 31 janvier dernier, quand des soldats israéliens ont abattu un Palestinien qui avait tenté de poignarder un soldat avec une lance de fortune.

Vendredi, la police a déclaré qu’un Palestinien avait tenté de mener une attaque au couteau près du carrefour Efrat, au sud de Bethléem – à plusieurs kilomètres du carrefour du Gush Etzion – et avait été abattu et grièvement blessé par un officier.

Les tensions à Jérusalem, en particulier autour de la Vieille Ville, ont été fortes ces derniers jours après que la police a empêché les gens de se rassembler devant la porte de Damas pendant le Ramadan – ce qui, selon les critiques, a mis le feu au poudre, car contraignant une tradition de longue date de rassemblement sur le site pendant le mois sacré du Ramadan. Les autorités ont par la suite annulé cette politique.

Des manifestants palestiniens arborent des drapeaux nationaux alors qu’ils se rassemblent près de la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 25 avril 2021. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

De plus, des centaines de Palestiniens ont marché chaque nuit vers les points de contrôle israéliens en Cisjordanie au cours de la semaine dernière, provoquant des affrontements.

L’armée israélienne aurait renforcé sa présence en Cisjordanie pendant le mois de Ramadan aussi en raison du report des élections palestiniennes, qui pourrait conduire à d’autres violences.

Mahmoud Abbas, dirigeant de l’Autorité palestinienne, a annoncé jeudi soir que les premières élections nationales palestiniennes en 15 ans seraient retardées à une date ultérieure.

Les Palestiniens devaient voter pour le Conseil législatif palestinien le 22 mai, pour la première fois depuis 2006. Une élection présidentielle devait suivre le 31 juillet, pour la première fois depuis 2005.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...