Rechercher

Ashkelon: Un ouvrier du bâtiment, âgé de 68 ans, fait une chute mortelle d’une grue

L'homme a été déclaré mort sur place suite à une chute de 10 m dans le nouveau quartier d'Ir Hayayin ; c'est le 12e décès dans le secteur de la construction cette année

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Appartements en construction dans la ville israélienne d'Ashkelon. (Crédit: Lior Mizrahi/ Flash90)
Appartements en construction dans la ville israélienne d'Ashkelon. (Crédit: Lior Mizrahi/ Flash90)

Un ouvrier du bâtiment a fait une chute mortelle du haut d’une grue lundi à Ashkelon, dans ce qui est, selon un organe de surveillance, le 12e décès dans le secteur de la construction depuis le début de l’année.

L’homme, âgé de 68 ans, a fait une chute de 10 mètres sur un site à Ir Hayayin, un nouveau quartier en construction dans la ville portuaire du sud.

Il était apparemment en train de grimper sur une grue au 10e étage du bâtiment lorsqu’il est tombé.

Les premiers intervenants du Magen David Adom qui sont arrivés sur les lieux ont déclaré avoir trouvé l’homme inconscient au 10e étage du chantier, présentant de blessures multiples et aucun signe vital. Ils ont prononcé son décès sur place.

La police a ouvert une enquête.

Il s’agit du deuxième décès dans le nouveau quartier depuis le début de l’année, selon l’antenne locale de la chaîne publique Kan, faisant suite à la mort en janvier d’un autre ouvrier du bâtiment, âgé de 40 ans.

La dernière victime serait un employé de l’entreprise de construction Danya Cebus.

Selon le groupe de pression non gouvernemental Safe Work in Israel (SWI), il s’agit du troisième décès d’un ouvrier du bâtiment depuis janvier 2021.

Danya Cebus a déclaré dans un communiqué qu’elle était « peinée et stupéfaite par cette mort tragique », tout en affirmant qu’elle respectait scrupuleusement les normes de sécurité, a rapporté Haaretz. L’entreprise a déclaré qu’elle allait enquêter sur les circonstances de l’accident.

Jusqu’à présent, 24 personnes ont été tuées dans des accidents du travail en 2022, dont la moitié dans le secteur de la construction, a déclaré SWI dans un communiqué, accusant les ministères de l’Economie et de l’Industrie de ne pas faire avancer les réformes en matière de sécurité, notamment en élargissant les responsabilités en matière de sécurité sur les sites de construction.

Le groupe a indiqué que le nombre de décès d’ouvriers du bâtiment a augmenté de 50 % entre janvier et avril, par rapport à la même période en 2021. D’une manière générale, les accidents du travail ont augmenté de 30 % au cours des quatre premiers mois de cette année par rapport à la même période en 2021, a déclaré SWI.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...