Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

Australie : un couple de lesbiennes refuse le sperme d’un donneur juif

Les deux femmes ont expliqué rencontrer des "défis éthiques" pour "naviguer dans certaines parties de l’identité" de l’homme

Jay Lazarus (à droite) et son partenaire lors de leur mariage. (Crédit : jay.lazarus86 / Instagram)
Jay Lazarus (à droite) et son partenaire lors de leur mariage. (Crédit : jay.lazarus86 / Instagram)

Jay Lazarus, Australien homosexuel et juif, a posté un message sur Instagram mardi 9 janvier racontant comment il avait été victime d’antisémitisme par un couple de lesbiennes.

Alors qu’ils arrivaient tous trois au terme d’un long processus visant à ce que le couple puisse recevoir du sperme de l’homme afin qu’elles puissent avoir un enfant, les deux femmes ont soudainement fait marche arrière peu après le 7 octobre, expliquant rencontrer des « défis éthiques » pour « naviguer dans certaines parties de l’identité » de Jay Lazarus.

Le message de celui-ci narrant sa triste expérience a depuis été beaucoup diffusé, liké et commenté.

« En octobre 2022, j’ai pris une décision difficile mais importante pour aider d’autres personnes à fonder une famille, en devenant donneur de sperme », a-t-il écrit sur Instagram. « En tant que gay australien et juif, je connais la difficulté de fonder une famille et je voulais offrir cette opportunité à un couple de même sexe, par pure bonté de cœur, sans rien en retour. Je me suis profondément rapproché d’un couple du Queensland et nous nous sommes embarqués ensemble dans cette aventure. Je me suis engagé à les aider à réaliser leur rêve. Le processus a été intense, avec des mois de tests médicaux et de conseils émotionnels, sans parler des vitamines et de l’engagement à me maintenir en parfaite santé… Et en septembre 2023, mon don était prêt », a-t-il écrit.

« Je me rapprochais de mon souhait d’aider à créer une famille, avec un couple qui n’aurait pas pu le faire autrement. Mais après le 7 octobre 2023, tout a changé. Le couple m’a envoyé un message qui m’a laissé pantois. Selon leurs mots, elles ne pouvaient plus poursuivre le processus pour des ‘raisons éthiques’ et leur incapacité à ‘assumer certaines parties de mon identité’ – ma judéité. Influencé par ce qu’on leur a dit sur le conflit entre Israël et le Hamas, ce couple a préféré retourner à la case départ du processus de don de sperme plutôt que d’accepter mon sperme juif. »

Alors qu’il lui a fallu un moment pour se remettre de ce message et de cette décision, il a conclu que « les préjugés sont toujours omniprésents, même dans les milieux progressistes qui prônent la gentillesse et l’amour ». « Nous vivons à une époque où les idéologies de pureté raciale qui ont alimenté la Shoah – une lignée exempte de judéité – trouvent un écho troublant. L’antisémitisme n’est pas seulement une relique du passé, mais un préjugé vivant qui perdure aujourd’hui. Je suis fier d’être gay, fier d’être juif et fier de m’opposer à la haine », a-t-il conclu, avant de partager, dépité, le long message du couple lui annonçant leur décision.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jay Lazarus (@jay.lazarus86)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.