Autriche : une arrestation après des méfaits antisémites
Rechercher

Autriche : une arrestation après des méfaits antisémites

L'homme mis en cause est soupçonné d'avoir agressé le président de la communauté juive locale, mais aussi d'avoir jeté des pierres et inscrit des tags sur la synagogue

Drapeau Autrichien Source Wikipédia
Drapeau Autrichien Source Wikipédia

La police autrichienne a arrêté un homme dans l’enquête sur sept délits motivés par l’antisémitisme à Graz, dont une agression et des actes de vandalisme, a indiqué dimanche un porte-parole à l’agence de presse APA.

L’homme mis en cause est soupçonné d’avoir agressé le président de la communauté juive locale, mais aussi d’avoir jeté des pierres et inscrit des tags sur la synagogue.

Des sources du ministère de l’Intérieur ont indiqué à APA qu’il avait avoué. Aucun détail n’a été divulgué sur son identité.

Mercredi, la synagogue avait été recouverte de slogans pro-palestiniens. Puis samedi soir, le président de la communauté juive, Elie Rosen, avait été agressé dans la rue par un inconnu armé d’un bâton, sans être blessé toutefois.

Les actes de vandalisme et l’agression ont été condamnés par le président Alexander Van der Bellen et le Premier ministre Sebastian Kurz. « La haine des juifs et l’antisémitisme n’ont pas de place dans notre société », écrivait le premier sur Twitter, tandis que le second se disait « choqué par l’agression ».

L’Autriche a recensé en 2019 quelque 550 incidents antisémites.

La synagogue de Graz, détruite pendant la Nuit de cristal en 1938 par les Nazis, a été rebâtie à cet emplacement 72 ans plus tard.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...