Avec 3 nouveaux décès, le nombre de victimes du virus en Israël atteint 909
Rechercher

Avec 3 nouveaux décès, le nombre de victimes du virus en Israël atteint 909

Les chiffres du ministère de la Santé montrent qu'il y a 20 151 patients actifs, dont 441 dans un état grave et 121 sous respirateur

Un membre du personnel médical tient la main d'un patient atteint de coronavirus au centre médical Shamir (Assaf Harofeh) à Beer Yaakov, au sud-est de Tel Aviv, le 20 août 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Un membre du personnel médical tient la main d'un patient atteint de coronavirus au centre médical Shamir (Assaf Harofeh) à Beer Yaakov, au sud-est de Tel Aviv, le 20 août 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le nombre de morts en Israël suite à l’épidémie de coronavirus a continué à augmenter dimanche, avec trois autres décès portant le total à 909, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Sur les 20 151 patients actifs, 441 étaient dans un état grave, dont 121 sous respirateur. 194 autres personnes présentaient des symptômes modérés, les autres ne présentant que des symptômes légers ou aucun symptôme de COVID-19, la maladie causée par le virus. Il y a eu 892 personnes hospitalisées, a déclaré le ministère.

Au cours de la journée de samedi, 898 personnes ont été diagnostiquées avec la maladie. Les taux sont généralement plus faibles pendant le week-end. Au total, 10 594 tests de dépistage du virus ont été effectués samedi et seront traités dans les jours à venir.

Depuis le début de l’épidémie, 113 648 personnes ont été diagnostiquées avec le virus et 92 588 se sont rétablies.

Les chiffres ont été publiés alors qu’environ 2 000 employés de quelque 400 laboratoires médicaux publics ont entamé une grève illimitée dimanche matin, dans le cadre d’un conflit salarial avec le Trésor public.

Les tests de dépistage du coronavirus se poursuivront pendant la campagne, mais seuls ceux qui seront positifs seront notifiés afin que des enquêtes épidémiologiques puissent être menées. Ceux dont le test COVID-19 sera négatif ne seront pas mis à jour.

Cependant, la responsable du syndicat des biochimistes et des laborantins, Esther Admon, a menacé de cesser de notifier les personnes porteuses du virus si aucun progrès n’était réalisé d’ici dimanche soir. Il n’était pas clair si les laboratoires pouvaient être obligés de donner des résultats positifs étant donné les dommages possibles lors d’une crise de santé publique.

Dimanche matin, le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, a réprimandé les travailleurs de laboratoire au sujet de la grève. « Je respecte les travailleurs de laboratoire, mais on ne fait pas la grève en pleine guerre. J’espère qu’elle se terminera aujourd’hui », a-t-il déclaré à la radio de l’armée.

Le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, lors d’une conférence de presse à Jérusalem sur le coronavirus, le 13 juillet 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Dimanche également, les ministres devraient discuter du plan de « feux de signalisation » du responsable Ronni Gamzu, qui la semaine dernière, pour la troisième fois, ils ont refusé d’approuver. Ce refus serait dû à l’opposition des ministres ultra-orthodoxes, qui sont contre les restrictions qui pourraient fermer les synagogues dans les zones à forte infection.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...