Avec ces tee-shirts à slogan cool, la génération Z arbore sa fierté juive
Rechercher

Avec ces tee-shirts à slogan cool, la génération Z arbore sa fierté juive

La militante pro-israélienne Shoshana Weiss affirme que sa ligne de vêtements inspirée de Tik Tok peut encourager les jeunes Juifs à s'opposer à l'antisémitisme et à l'antisionisme

Yaakov Schwartz est le rédacteur adjoint de la section Le monde juif du Times of Israël

La fondatrice de Schlep & Schmoe, Shoshana Weiss, avec l'une de ses créations de T-shirt à droite. (Autorisation)
La fondatrice de Schlep & Schmoe, Shoshana Weiss, avec l'une de ses créations de T-shirt à droite. (Autorisation)

Parmi les retombées les plus inattendues de la flambée de violence du mois dernier entre Israël et le Hamas, figure une nouvelle ligne de vêtements destinés aux jeunes juifs de la génération Z.

Avec des slogans tels que « les restes de Shabbat sont sus » (un mot d’argot signifiant “suspect”) et « le schnitzel, ça déchire », les T-shirts et les sweat-shirts à capuche proposés par Schlep & Schmoe n’évoquent pas immédiatement la défense d’Israël. Les millennials et autres boomers peuvent même les trouver carrément incompréhensibles.

Mais pour les jeunes juifs adeptes de Tik Tok, ces blagues incomprises de leurs aînés pourraient être un coup de pouce à une époque où les sentiments anti-israéliens et antisémites semblent être de plus en plus répandus aux États-Unis et à travers le monde.

La fondatrice de Schlep & Schmoe, Shoshana Weiss, 29 ans, basée à Philadelphie, a déclaré qu’en plus de toutes les retombées de la pandémie de coronavirus, la dernière vague de violence en Israël a été particulièrement éprouvante pour les partisans d’Israël aux États-Unis.

« Il y a eu beaucoup d’événements antisémites à Philadelphie, et cela m’a vraiment touchée de près », a déclaré Weiss, qui a reçu une éducation modern orthodoxe, au Times of Israël. « Les gens publiaient des messages sur les réseaux sociaux et il y avait une telle division que je me suis demandé ce que je pouvais faire pour aider. »

Un T-shirt avec le slogan « The Only Glow Up I Need » de Schlep & Schmoe. (Crédit : Shoshana Weiss)

Weiss a déclaré que les jeunes qui se retrouvent sur les campus universitaires ou dans d’autres milieux avec peu de juifs peuvent avoir peur de se défendre lorsqu’ils sont confrontés à de l’antisémitisme ou à une rhétorique anti-israélienne. Selon elle, ces vêtements sont un moyen pour eux de « montrer leur fierté juive ». Le nom de la marque, en yiddish, est à la fois accessible (les termes schlep, signifiant un périple difficile, et schmoe, signifiant “idiot”, sont couramment utilisés par les Juifs américains) et ironique, a-t-elle ajouté.

Bien qu’une marque de vêtements personnalisés faits sur mesure pour les membres de la communauté ne soit pas forcément novatrice, Shoshana Weiss a déclaré que son public cible était davantage une niche.

Expliquant les termes d’argot utilisés, Mme Weiss a déclaré que « beaucoup de ces t-shirts ne trouveraient un écho que si vous compreniez les formes plus traditionnelles du judaïsme et les tendances Tik Tok ».

Mme Weiss admet que même elle ne saisit pas entièrement la signification de toutes les références et qu’elle fait parfois appel à la sagesse de ses trois petits frères, mais elle estime que la ligne de vêtements peut favoriser la connexion entre les jeunes et leur judaïsme d’une manière qu’elle n’a jamais vue auparavant.

Employée d’une grande société d’investissement dans le domaine de la stratégie d’entreprise, Mme Weiss décrit Schlep & Schmoe comme un projet passionnel plutôt que lucratif. Elle a réussi à maintenir ses frais généraux – qu’elle a elle-même assumés – à un niveau raisonnablement bas en concevant personnellement tous les t-shirts, en concevant elle-même le site web, et en utilisant un service d’impression à la demande, ce qui permet d’éviter de stocker un inventaire.

Après avoir créé un groupe de défense d’Israël à son alma mater, l’université de Drexel, Mme Weiss a déclaré qu’il était difficile de maintenir le même niveau d’engagement pro-israélien en tant que jeune professionnel ayant terminé ses études.

Des tee-shirts de Schlep & Schmoe. (Crédit : Shoshana Weiss)

« Il semblerait que la première étape consiste à rejoindre un conseil d’administration, à payer beaucoup d’argent, puis à exercer cette fonction d’une manière ou d’une autre, mais il n’y a pas de juste milieu », dit-elle.

« J’essaie d’inculquer un fort sentiment de fierté et d’identité juive à de jeunes juifs qui peuvent se retrouver face à une rhétorique anti-israélienne ou à de l’antisémitisme », a-t-elle ajouté. « S’ils ont ce noyau juif vraiment fort, ils peuvent se sentir plus à l’aise pour exprimer leur fierté juive ou parler d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...