Avec une arme artisanale, un Palestinien tire en l’air à un poste de contrôle de l’armée
Rechercher

Avec une arme artisanale, un Palestinien tire en l’air à un poste de contrôle de l’armée

Les soldats ont arrêté les 2 personnes suspectées d’avoir tiré en l'air ; durant la nuit, 5 membres présumés du Hamas ont été arrêtés

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un fusil fabriqué de manière artisanale qui aurait été utilisé pour tirer des coups de feu en l'air à un poste de contrôle dans le nord de la Cisjordanie le 24 janvier 2017 (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)
Un fusil fabriqué de manière artisanale qui aurait été utilisé pour tirer des coups de feu en l'air à un poste de contrôle dans le nord de la Cisjordanie le 24 janvier 2017 (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)

Les troupes israéliennes ont arrêté deux Palestiniens soupçonnés d’avoir tiré en l’air avec un fusil artisanal après avoir franchi mardi un point de contrôle dans le nord de la Cisjordanie, selon l’armée.

Plus tôt dans la journée, une voiture a fait irruption près d’un poste de contrôle installé à l’extérieur de l’implantation de l’Ofra, au nord-est de Ramallah, et un des occupants de la voiture a tiré en l’air.

Personne n’a été blessé et aucun dommage n’a été causé, a déclaré l’armée.

« Une unité de l’armée a poursuivi la voiture et a arrêté les deux suspects à l’intérieur, qui étaient en possession d’une arme de fortune », a déclaré l’armée.

Une photo de l’arme, fournie par l’armée, montre un dispositif fabriqué de manière bâclé, apparemment fabriqué avec des tuyaux et l’ensemble était maintenu avec du ruban adhésif.

Les deux suspects ont été remis au service de sécurité Shin Bet pour être interrogés.

Les troupes de Tsahal en train de procéder à une arrestation en Cisjordanie le 11 janvier 2017 (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)
Les troupes de Tsahal en train de procéder à une arrestation en Cisjordanie le 11 janvier 2017 (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)

Pendant la nuit, des troupes de l’armée ont arrêté huit suspects palestiniens à travers la Cisjordanie, selon l’armée.

Cinq d’entre eux étaient des membres présumés du groupe terroriste du Hamas, arrêtés à Hébron, à Tulkarem et dans le camp de réfugiés de Jalazoun.

On pense que les autres suspects auraient pris part au mouvement de « terrorisme populaire », un terme en général utilisé par les militaires qui se réfère généralement au jet de pierres ou à la participation à des manifestations violentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...