Rechercher

Ayman Odeh interrogé par la police sur l’affrontement d’octobre avec Ben Gvir

Les policiers ont donné suite à la plainte pour agression déposée par le député Ben Gvir contre le chef de la Liste arabe unie, pendant une altercation à l’hôpital Kaplan

Le chef de la Liste arabe unie Ayman Odeh s'exprime devant les journalistes devant sa maison à Haïfa le 3 mars 2020. (Flash90)
Le chef de la Liste arabe unie Ayman Odeh s'exprime devant les journalistes devant sa maison à Haïfa le 3 mars 2020. (Flash90)

Ayman Odeh, député arabe à la Knesset, a été interrogé par la police mardi au sujet d’une altercation l’année dernière avec un député d’extrême droite dans un hôpital de Rehovot.

La police israélienne a déclaré qu’elle avait convoqué Odeh, chef de la Liste arabe unie, alors qu’elle enquête sur son affrontement du 19 octobre avec le député du parti Sionisme religieux Itamar Ben Gvir, qui a porté plainte pour agression contre Odeh.

La police a déclaré avoir reçu une plainte au moment de « l’agression d’un représentant élu à l’hôpital Kaplan par un autre représentant élu ».

Après avoir reçu l’autorisation , « aujourd’hui, le député [Odeh] a été convoqué pour interrogatoire, puis libéré », a déclaré la police. « Le résultat de l’enquête sera transmis pour examen et décisions par les organismes professionnels. »

Odeh s’était rendu à l’hôpital Kaplan à Rehovot pour voir Miqdad Qawasmeh, un membre du groupe terroriste du Hamas détenu sans charge et en grève de la faim depuis près de trois mois. Odeh venait offrir son soutien à Qawasmeh, tandis que Ben Gvir serait venu en même temps pour se plaindre que Qawasmeh était soigné dans un hôpital israélien.

Qawasmeh, fils du législateur du Hamas Omar Qawasmeh, a été détenu dans le cadre d’une procédure juridique controversée connue sous le nom de détention administrative, qui permet aux autorités israéliennes de détenir des prisonniers sans chef d’accusation. Le service de sécurité de Shin Bet a déclaré que Qawasmeh avait était arrêté pour son « activité liée au Hamas », sans apporter plus de précisions.

Odeh et d’autres députés de la Liste arabe unie s’opposent à la détention administrative et ont fréquemment protesté contre son utilisation à l’encontre les Palestiniens.

La vidéo de l’affrontement montre Odeh sortant de la chambre de Qawasmeh et rencontrant Ben Gvir, qui demande alors à entrer. Odeh dit à Ben Gvir qu’il n’est pas autorisé à entrer dans la chambre. Au cours de la bagarre qui a éclaté, Odeh a poussé Ben Gvir, qui s’est ensuite précipité vers lui, mais le personnel est intervenu pour les séparer.

Ben Gvir a par la suite porté plainte contre Odeh pour voies de fait et comportement déplacé.

Qawasmeh a mis fin à sa grève de la faim en novembre après avoir été informé qu’il serait libéré en février.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...