Baisse du pourcentage de diplômés en Israël
Rechercher

Baisse du pourcentage de diplômés en Israël

Les années 2014 et 2015 ont été synonymes d’une diminution de 2 % du nombre d'étudiants recevant un diplôme académique universitaire

Des lycéens passent une épreuve de baccalauréat, en mai 2013. Illustration.  (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Des lycéens passent une épreuve de baccalauréat, en mai 2013. Illustration. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Les années 2014 et 2015 ont été synonymes d’une réduction de 2 % du nombre des étudiants recevant un diplôme académique en comparaison à l’année 2013, rapporte Ynet.

Selon le Bureau Central des Statistiques israélien c’est la première fois, sur une période de vingt ans, qu’Israël connait une diminution du nombre de diplômes délivrés, licences et masters confondus.

Quant au nombre de doctorants diplômés, il connaît une évolution inverse avec une augmentation de 4,6 % sur la même période.

Depuis 2013, 73 500 Israéliens ont obtenu leur diplômes secondaires dont 40 900 sont universitaires et 24 600 issus d’établissements académiques, rapporte Ynet.

Les femmes sont plus nombreuses à recevoir leur diplômes en licence (59,8 %) et en master (61,2 %) mais moins nombreuses en doctorat (49,7 %).

Comparativement aux années 1989 et 1990, l’obtention des diplômes secondaires a augmenté de 4,8 %, rapporte le Bureau central des statistiques.

Ces deux dernières années, les domaines d’études populaires auprès des étudiants Israéliens en licence sont les sciences sociales et humaines. En master, les secteurs les plus étudiés sont le business et le management, les sciences humaines et les études de médecine.

Le nombre de diplômés a augmenté auprès de la communauté arabe israélienne et également chez les ultra-orthodoxes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...