Balfour : Banksy organise pour les Palestiniens une “fête du pardon”
Rechercher

Balfour : Banksy organise pour les Palestiniens une “fête du pardon”

Des casques portant des traces de balles et des drapeaux britanniques en lambeaux ont fait partie du décor

L'hôtel de l'artiste britannique Bansky face au mur de séparation dans la ville de Bethléem en Cisjordanie, le 15 mars 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)
L'hôtel de l'artiste britannique Bansky face au mur de séparation dans la ville de Bethléem en Cisjordanie, le 15 mars 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

L’artiste de rue Banksy, une personnalité qui cultive le secret, a organisé mercredi un événement pour s’excuser au moment du centenaire de la déclaration Balfour, aux abords de son hôtel situé en Cisjordanie.

Cet événement typiquement surréaliste a impliqué 50 enfants qui ont été accueillis par un acteur déguisé en reine Elizabeth II pour boire un thé, dans le plus pur style anglais.

Les couvre-chefs, durant la fête, ont été des casques portant des traces de balles et des motifs du drapeau anglais. Des drapeaux britanniques en lambeaux faisaient également partie du décor.

La « reine » a révélé une plaque en béton portant une inscription « ER, désolée », jouant sur les initiales d’ « Elizabeth Regina », la Reine Elizabeth.

Les excuses ont été gravées sur le mur de séparation qui, dans de nombreuses zones, traverse des territoires revendiqués par les Palestiniens pour leur futur état.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...