Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

Bardella : « Reconnaître aujourd’hui un Etat palestinien » serait « reconnaître le terrorisme »

"Ce serait accorder une légitimité politique à une organisation qui prévoit dans sa charte la destruction de l'Etat d'Israël", a précisé le chef du RN, en référence au Hamas

Le président du parti d'extrême droite français Rassemblement national (RN), Jordan Bardella, prononce un discours pour présenter les priorités du "gouvernement d'unité nationale" au cas où le score du parti lors du vote parlementaire anticipé lui donnerait une chance de nommer un Premier ministre, à Paris le 24 juin 2024. (Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
Le président du parti d'extrême droite français Rassemblement national (RN), Jordan Bardella, prononce un discours pour présenter les priorités du "gouvernement d'unité nationale" au cas où le score du parti lors du vote parlementaire anticipé lui donnerait une chance de nommer un Premier ministre, à Paris le 24 juin 2024. (Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Le chef de l’extrême droite française, Jordan Bardella, est défavorable pour le moment à la reconnaissance d’un Etat palestinien, estimant que « ce serait reconnaître le terrorisme » après les attaques sanglantes du Hamas en Israël le 7 octobre.

« Je ne dis pas que cela ne doit pas rester un horizon mais reconnaître un État palestinien au moment où nous nous parlons, ce serait reconnaître le terrorisme », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Ce serait accorder une légitimité politique à une organisation qui prévoit dans sa charte la destruction de l’Etat d’Israël », a-t-il ajouté, en référence au Hamas, la branche palestinienne des Frères musulmans.

L’Arménie, la Slovénie l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont récemment officiellement reconnu l’Etat de Palestine.

Les dirigeants israéliens ont réagi avec fureur, qualifiant cette décision de récompense pour le terrorisme, dans le sillage de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

La reconnaissance unilatérale d’un État palestinien par d’autres pays est rejetée non seulement par le gouvernement actuel, mais aussi par les gouvernements israéliens précédents, toutes tendances politiques confondues, qui estiment qu’un État palestinien ne devrait voir le jour qu’à l’issue de négociations directes entre les deux parties.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.