Belgique: Les agressions continuent pour un couple juif de Marchienne au Pont
Rechercher

Belgique: Les agressions continuent pour un couple juif de Marchienne au Pont

Graffiti antisémite, menaces, et coup de feu... « Plusieurs personnes ont découvert que nous étions juifs. Depuis nous sommes menacés de mort, » déclare Nicole

Marchienne au Pont, en Belgique. (Crédit: Eric Gaba – Wikimedia Commons user: Sting)
Marchienne au Pont, en Belgique. (Crédit: Eric Gaba – Wikimedia Commons user: Sting)

Nicole et Eithan, un couple juif belge habitant Marchienne-au-Pont, est régulièrement victime d’actes antisémites.

Eithan raconte sur le site d’information belge RTL, que le 9 octobre dernier, un homme qui les avait déjà agressés, a « soulevé sa veste et a pris un pistolet et l’a pointé directement vers ma femme » alors qu’ils le croisaient dans la rue en compagnie de leur fils.

Lundi 12 novembre, vers 3 heures du matin, un nouveau stade semble avoir été franchi, rapporte le journal belge La Province.

« Eithan est alerté par le bruit d’un véhicule faisant marche arrière devant leur habitation de la rue des Bateliers, à Marchienne-au-Pont, » raconte le journal.

« J’ai entendu comme une détonation. J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu une Citroën noire ». Le lendemain, il trouve une douille devant sa maison.

Le couple dit avoir déjà subi d’autres agressions : notamment une menace au couteau et une tentative d’intrusion dans leur domicile.

L’été dernier, sur le site d’un journal local, Nicole montrait sa mine inquiète et les plaintes déposées récemment au commissariat de police dont dépend la commune dite sensible de Marchienne-au-Pont, une section de la ville belge de Charleroi.

« Menaces de morts, intimidations, dégradations de son habitation, agressions physiques et verbales : voici le lot de sévices moraux que Nicole et son époux ont récoltés, pour le simple fait d’être… juifs, » relatait le site d’information belge Sudinfo.

« Plusieurs personnes ont découvert que nous étions juifs. Depuis nous sommes menacés de mort, » déclarait-elle.

Courant juillet 2018, le couple a même découvert une étoile de David barrée sur la porte de son appartement.

La Belgique compte aujourd’hui autour de 42 000 juifs, mais proportionnellement moins d’attaques antisémites que la France. « Il y a des actes antisémites en Belgique, mais la situation n’est pas tout à fait la même qu’en France », affirmait Philippe Markiewicz, le président du Consistoire belge au lendemain de l’assassinat de la survivante de la Shoah, Mireille Knoll. En France, les événements sont plus importants qu’en Belgique. Ceci étant, il y a toujours des actes antisémites en Belgique. Il faut dès lors rester vigilants et réagir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...