Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Ben Gvir favorable à l’expulsion des Arabes « déloyaux », Kahane était un « saint »

Le chef d'Otzma Yehudit a déclaré qu'il négociait avec Netanyahu en vue d'une fusion de la droite

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Itamar Ben Gvir du parti Otzma Yehudit prenant la parole lors d'une cérémonie marquant le 27e anniversaire de l'assassinat du rabbin extrémiste Meïr Kahane, à Jérusalem, le 7 novembre 2017. La pancarte derrière lui indique : "Kahane avait raison !". (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Itamar Ben Gvir du parti Otzma Yehudit prenant la parole lors d'une cérémonie marquant le 27e anniversaire de l'assassinat du rabbin extrémiste Meïr Kahane, à Jérusalem, le 7 novembre 2017. La pancarte derrière lui indique : "Kahane avait raison !". (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Itamar Ben Gvir, chef du parti d’extrême-droite Otzma Yehudit, a déclaré jeudi que le guide spirituel du parti, feu le rabbin extrémiste Meir Kahane, était un « saint » et un « héros ».

Dans une interview accordée à la Treizième chaîne, il a toutefois clarifié qu’il n’était pas en accord avec la totalité des enseignements du rabbin. Par exemple, il a assuré ne pas croire en l’expulsion de tous les Arabes israéliens, mais seulement de « ceux qui ne sont pas loyaux envers l’Etat ».

Interrogé sur son intention de mettre en œuvre une telle politique, Ben Gvir a répondu qu’il n’allait pas demander à chaque citoyen arabe s’il était loyal envers l’Etat. En revanche, a-t-il précisé, un Arabe qui lancerait un cocktail Molotov en direction de soldats israéliens serait expulsé du pays.

Ben Gvir a également rejeté les propos du président de la Knesset Yariv Levin (Likud) qui a affirmé qu’Otmza Yehudit, qui a fusionné avec le parti de Bezalel Smotrich, à la demande du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ne fera pas partie de la coalition.

Le président d’Otzma Yehudit a déclaré qu’il avait été en contact avec des proches de Netanyahu au cours des dernières semaines et que les deux parties étaient conscientes que Netanyahu ne pouvait pas former une coalition de droite sans la faction d’extrême droite à la Knesset.

Les positions de Ben Gvir ne lui ont pas permis de se lier avec la Liste arabe unie, et l’un de ses partisans, le conseiller municipal de Haïfa Raja Za’atra, a été filmé en train de harceler le président d’Otzma Yehudit à la Knesset jeudi.

Avec le soutien du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Otzma Yehudit a fusionné avec le parti sioniste religieux de Bezalel Smotrich dans l’espoir de recueillir suffisamment de voix pour entrer à la Knesset.

Netanyahu a été maintes fois critiqué en Israël et à l’étranger pour ses efforts visant à faire entrer le parti extrémiste au Parlement. De son côté, le Premier ministre insiste sur la nécessité d’empêcher que des dizaines de milliers de votes de droite ne soient gaspillés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.