Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Ben Gvir menace de faire tomber le gouvernement si la guerre ne reprend pas

Malgré la menace du ministre d'extrême-droite, la coalition sous Netanyahu survivrait à une défection du parti Otzma Yehudit, en supposant le soutien continu du parti de Gantz

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir assiste à une réunion du Comité de sécurité nationale à la Knesset, le 20 novembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir assiste à une réunion du Comité de sécurité nationale à la Knesset, le 20 novembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a menacé mardi de faire tomber le gouvernement si Israël ne relance pas sa guerre avec le Hamas, actuellement en pause négociée.

« Arrêter la guerre = faire éclater le gouvernement », menace-t-il dans une déclaration.

Le parti Otzma Yehudit de Ben Gvir détient six sièges dans la coalition et compte trois ministres au cabinet.

Malgré la menace de Ben Gvir, la coalition au pouvoir du Premier ministre Benjamin Netanyahu survivrait à une défection de Ben Gvir en supposant le soutien continu du parti HaMahane HaMamlahti du ministre Benny Gantz, qui a rejoint le gouvernement en pleine guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza.

La semaine dernière, les deux autres ministres de Ben Gvir et d’Otzma Yehudit ont été les seuls à s’opposer à un accord permettant au Hamas de libérer les otages capturés lors de l’attaque du groupe terroriste du 7 octobre dans le sud d’Israël en échange d’un cessez-le-feu de quatre jours à Gaza. des prisonniers palestiniens et une augmentation du flux d’aide vers la bande de Gaza.

Le cessez-le-feu a été prolongé lundi de deux jours supplémentaires et des pourparlers ont eu lieu mardi au Qatar sur une éventuelle prolongation supplémentaire. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, ses collègues du cabinet de guerre et les chefs de la sécurité israélienne ont insisté sur le fait que les combats à Gaza reprendraient après la trêve temporaire, alors qu’Israël poursuit son double objectif : renverser le Hamas et obtenir la libération des otages.

Mercredi matin, le Hamas s’est dit « prêt » à prolonger le cessez-le-feu temporaire.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.