Rechercher

Bennett: les civils qui ont tué le terroriste de Beer Sheva « méritent une médaille »

Au lendemain de la mort de 4 Israéliens à Beer Sheva, les forces de sécurité sont en « vigilance maximale » de crainte de nouvelles attaques avant Pessah et le Ramadan

Le Premier ministre Naftali Bennett dirige une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 14 mars 2022. (Crédit: Marc Israel Sellem/POOLFlash90)
Le Premier ministre Naftali Bennett dirige une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 14 mars 2022. (Crédit: Marc Israel Sellem/POOLFlash90)

Le Premier ministre Naftali Bennett a tenu mercredi une réunion avec des membres du panel ministériel pour la lutte contre le crime et la violence dans la société arabe, au lendemain de l’attaque à la voiture bélier et à l’arme blanche dans un centre commercial en plein air à Beer Sheva, l’attaque terroriste la plus meurtrière en Israël depuis juin 2016.

« Nous nous réunissons ce soir, au lendemain de l’attaque terroriste de Beer Sheva », a déclaré Bennett au début de la réunion, selon un communiqué de son bureau. « Je souhaite à nouveau féliciter les deux civils qui ont agi avec ingéniosité et courage et qui ont simplement sauvé des vies. »

Le terroriste, identifié comme Mohammad Ghaleb Abu al-Qi’an, a été abattu par deux civils armés.

« Ils méritent une médaille, pas moins qu’une médaille, pour leur ingéniosité et pour avoir cherché à neutraliser [le terroriste] », a-t-il déclaré. « C’est ainsi que tous les Israéliens doivent agir face à une attaque terroriste. »

Les ministres de la Justice, de l’Intérieur et de la Sécurité intérieure, ainsi que la procureure générale Gali Baharav-Miara ont participé à la rencontre avec Bennett.

Les forces de sécurité ont agi pour atteindre tous ceux qui ont été en contact direct ou indirect avec le terroriste, a déclaré Bennett aux ministres.

Arthur Chaimov, un chauffeur de bus qui a abattu un terroriste après une attaque meurtrière à l’arme blanche à Beer Sheva, s’adresse au radiodiffuseur public Kan, le 22 mars 2022. (Crédit : capture d’écran)

« Nous agirons d’une main ferme contre ceux qui pratiquent le terrorisme. Nous traquerons et atteindrons ceux qui les aident », a-t-il juré.

L’auteur des coups de couteau a été identifié comme étant Mohammad Ghaleb Abu al-Qian, 34 ans, ancien condamné pour terrorisme, originaire de la ville bédouine de Hura, dans le Néguev.

La police a arrêté deux de ses frères après l’attaque. Selon des articles de presse non confirmés, les deux hommes sont soupçonnés d’avoir aidé al-Qian. Les frères nient avoir eu connaissance des plans d’al-Qian et affirment ne pas lui avoir fourni le couteau, a rapporté Kan.

Mohammad Ghaleb Abu al-Qi’an. (Crédit : Courtoisie)

Plus tôt dans la journée, les dirigeants des communautés juives et arabes du sud d’Israël ont rencontré des responsables de la sécurité afin de préparer les fêtes de Pessah et le Ramadan.

La réunion avec les responsables de la police du district sud du conseil régional de Ramat Negev, à l’extérieur de la ville de Shizaf, a réuni le chef de l’autorité locale, Eran Doron, le maire de Dimona Benny Biton, Ahmad al-Assad de Lakiya, Abd al-Aziz Nassara de Kuseife et Naif Abu Arar d’Arara Banegev.

Le terroriste de l’attaque meurtrière de Beer Sheva le 22 mars 2022 se précipite sur une cible et se fait tirer dessus. (Crédit : Capture d’écran : Twitter)

Le commandant de la police de la région sud, Peretz Amar, a déclaré que la réunion précède les fêtes juives et musulmanes, qui sont « une période sensible qui a de vastes implications ».

Amar a déclaré que tous les dirigeants locaux « ont exprimé leur volonté de travailler ensemble pour agir contre les éléments extrémistes ».

Doron, chef du conseil régional de Ramat Negev, a déclaré qu’il « est dans notre intérêt de travailler ensemble pour le développement et la prospérité de toute la région et de maintenir la paix et la sécurité de nos résidents ».

Craignant la recrudescence de la violence pendant le Ramadan, la police a procédé à plusieurs évaluations de la situation au cours de la journée, afin d’étudier la possibilité de nouvelles attaques terroristes avant même le début de la fête musulmane, a rapporté Kan.

L’évaluation de nouvelles violences fait suite à la série d’attaques au cours du mois dernier, dont l’attaque au couteau de Beer Sheva qui a été la dernière en date.

Selon les médias israéliens, les responsables de la sécurité craignent que l’attentat de lundi n’incite à des attaques appelées « répliques », ce qui entraînerait une escalade généralisée. Les forces de sécurité se préparent déjà à une hausse redoutée de la violence à l’approche du début du Ramadan, dans 10 jours.

Par mesure de précaution, 120 policiers supplémentaires devaient être déployés à Beer Sheva.

Les quatre victimes d’un attentat terroriste à Beer Sheva le 22 mars 2022 : Laura Yitzhak, en haut à gauche ; le rabbin Moshe Kravitzky, en haut à droite ; Doris Yahbas, en bas à gauche ; Menahem Yehezkel, en bas à droite. (Crédit : Réseaux sociaux, courtoisie)

Les responsables présents aux réunions ont convenu que Jérusalem et le mont du Temple seraient les endroits les plus sensibles au cours de la période à venir. Les affrontements sur le mont du Temple pendant le Ramadan en 2021 ont contribué à la violence des activistes qui a finalement dégénéré en un conflit meurtrier de 11 jours entre Israël et la bande de Gaza et a également donné lieu à de nombreuses violences meurtrières entre Juifs et Arabes en Israël.

Les responsables ont conclu qu’il devrait y avoir une augmentation de la surveillance numérique des personnes identifiées comme des menaces terroristes potentielles, telles que les prisonniers ayant des antécédents de délits sécuritaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...