Bennett maintient ses critiques vis-à-vis de Netanyahu au sujet des tunnels de Gaza
Rechercher

Bennett maintient ses critiques vis-à-vis de Netanyahu au sujet des tunnels de Gaza

Le ministre souligne que le rapport du contrôleur de l’Etat, qui critique la conduite des dirigeants israéliens avant la guerre de 2014, est “fiable et sérieux”

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Naftali Bennett, ministre de l'Education et président du parti HaBayit HaYehudi, pendant une conférence de presse, le 18 juillet 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Naftali Bennett, ministre de l'Education et président du parti HaBayit HaYehudi, pendant une conférence de presse, le 18 juillet 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre de l’Education Naftali Bennett a refusé dimanche de revenir sur ses accusations selon lesquelles le gouvernement était mal préparé à réprimer la menace des tunnels du Hamas dans les moments précédents la guerre de 2014 à Gaza.

S’exprimant sur la radio militaire, Bennett est resté fermé sur ses remarques de la semaine dernière critiquant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui aurait refusé selon lui d’apprendre de ses erreurs commises pendant l’approche du conflit de 50 jours.

« Je ne retirerai pas mes critiques sur les préparations à la menace des tunnels », a-t-il déclaré.

« Le rapport du contrôleur [de l’Etat] est fiable et sérieux », a ajouté Bennett, au sujet d’un rapport toujours classifié qui critiquerait sévèrement les dirigeants israéliens pour leur gestion du conflit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le chef d'Etat-major d'alors, Benny Gantz (au centre) et le ministre de la Défense Moshe Yaalon (à droite) dans le sud d'Israël, pendant la guerre contre le Hamas, le 21 juillet 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le chef d’Etat-major d’alors, Benny Gantz (au centre) et le ministre de la Défense Moshe Yaalon (à droite) dans le sud d’Israël, pendant la guerre contre le Hamas, le 21 juillet 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

Des fuites du contenu du rapport publiées cette année ont accusé Netanyahu, le ministre de la Défense de l’époque, Moshe Yaalon, et l’ancien chef d’Etat-major, Benny Gantz, de cacher des informations concernant la menace posée par le groupe terroriste du Hamas avant la guerre de 2014.

Selon des sources ayant examiné le document de 70 pages en mai, le contrôleur de l’Etat Yossef Shapira a accusé Netanyahu et Yaalon de ne pas avoir fourni au cabinet de sécurité des mises à jour à temps réel sur la menace imminente d’une guerre contre le Hamas, et les capacités des tunnels d’attaque transfrontaliers du groupe terroriste.

« Comme je l’ai dit, la réalité ne peut pas être changée rétroactivement. Je fais totalement confiance au contrôleur de l’Etat et à son professionnalisme, a déclaré Bennett dimanche. J’ai une confiance totale, à 100 %, que ses conclusions seront publiées dans quelques semaines. »

Une capture d'écran d'une vidéo datant d'août  2015 où le Hamas prétend montrer un tunnel creusé à Gaza sous la frontière israélienne (Crédit : Capture d'écran Ynet)
Une capture d’écran d’une vidéo datant d’août 2015 où le Hamas prétend montrer un tunnel creusé à Gaza sous la frontière israélienne (Crédit : Capture d’écran Ynet)

Lundi dernier, Netanyahu avait déclaré à des correspondants militaires qu’il n’avait pas été pris par surprise par les attaques du Hamas en territoire israélien via les tunnels, et que ces accusations étaient fausses.

Bennett, qui avait lourdement fait pression sur Netanyahu pour lancer une opération militaire terrestre pour détruire les tunnels pendant les premiers jours de la guerre, avait affirmé que le Premier ministre était dans le déni.

Shapira a prévenu Netanyahu qu’il recommanderait une commission d’enquête sur la gestion par le gouvernement de la guerre contre le Hamas à Gaza en 2014, si le Premier ministre refusait de rendre son rapport public, a annoncé jeudi la Deuxième chaîne.

Le bureau du Premier ministre a ensuite rejeté cette accusation, affirmant que Netanyahu voulait que le rapport soit publié dans son entier.

La semaine dernière, le président du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a également appelé le gouvernement à publier ce rapport.

Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid lors de la conférence de presse avec la presse étrangère à Jérusalem, le lundi 25 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran)
Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid lors de la conférence de presse avec la presse étrangère à Jérusalem, le lundi 25 janvier 2016. (Crédit : capture d’écran)

Depuis, l’ancien ministre Lapid a été critiqué sur les réseaux sociaux en raison de deux messages apparemment contradictoires qu’il a publiés sur son compte Twitter.

« Il n’y a pas eu de débat en profondeur sur les tunnels transfrontaliers avant Bordure protectrice », a-t-il écrit la semaine dernière.

Cependant, des utilisateurs de Twitter ont retrouvé un message publié le 20 avril, dans lequel il écrivait que « ces dernières années, j’ai participé à des dizaines d’heures de débat sur le sujet des tunnels à un niveau opérationnel », puis listait différents exemples comme le cabinet de sécurité, la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, la sous-commission des renseignements, et d’autres.

Des responsables auraient récemment déclaré que le Hamas, qui règne de facto sur la bande de Gaza, creuserait 9,6 kilomètres de tunnels vers Israël tous les mois.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...