Rechercher

Bennett promet de frapper le terrorisme à la racine, où qu’il soit

Le Premier ministre souhaite supprimer les prestations de l'État telles que les pensions et autres subventions accordées aux familles des terroristes

Le Premier ministre Naftali Bennett se rend à une réunion du cabinet dans son bureau à Jérusalem le 10 avril 2022. (Crédit: Ronen Zvulun/ POOL / AFP)
Le Premier ministre Naftali Bennett se rend à une réunion du cabinet dans son bureau à Jérusalem le 10 avril 2022. (Crédit: Ronen Zvulun/ POOL / AFP)

Le Premier ministre Naftali Bennett a averti dimanche que les services de sécurité opèrent « partout » pour lutter contre le terrorisme.

Au début de la réunion hebdomadaire du cabinet, le Premier ministre a présenté un résumé des opérations récemment entreprises en Cisjordanie à la suite des attentats terroristes meurtriers à Tel Aviv et Bnei Brak.

« Hier et aujourd’hui, nous avons mené des opérations à Jénine, d’où venait le terroriste qui a commis des attaques meurtrières à Tel-Aviv, et en moins de 24 heures, nous avons opéré à Yaabad, où le terroriste de Bnei Brak a grandi », a déclaré Bennett.

« Dans le même temps, nous opérons également dans d’autres arènes ennemies, proches et lointaines, nuit et jour, pour frapper les racines du terrorisme », a déclaré Bennett. « Nous atteindrons n’importe quel endroit, à tout moment, afin d’éradiquer ces opérations terroristes. »

Bennett a répété qu’il avait dit aux forces de sécurité qu’il n’y avait aucune restriction à leurs opérations.

« Nous nous attaquerons à toute personne ayant eu un lien direct ou indirect avec les attaques. Israël passe de la défense à l’attaque et attaquera les sources du terrorisme, à tout moment, n’importe où, la nuit, le jour, le matin, le soir et où qu’elles se trouvent. » a déclaré Bennett.

Véhicules de Tsahal dans le camp de réfugiés palestiniens de Nur Shams, le 10 avril 2022, lors d’un raid à la recherche de terroristes présumés (Crédit: Jaafar Ashtiyeh / AFP)

Outre les attentats de Tel-Aviv et de Bnei Brak, six personnes ont été tuées le mois dernier dans des attentats à Hadera et Beer Sheva par des Arabes israéliens qui auraient été inspirés par l’État islamique.

Dimanche, le gouvernement a approuvé la création d’une commission chargée d’envisager la suppression des prestations de l’État telles que les pensions et autres subventions accordées aux familles des citoyens qui ont commis des actes de terreur.

Un panel composé des responsables au sein du cabinet du Premier ministre, du ministère de la Sécurité intérieure, du ministère de la Défense, du ministère de la Justice, du ministère des Affaires sociales et d’autres responsables sera convoqué pour formuler une recommandation dans les 60 jours suivant sa création.

« Nous sommes déterminés… à changer l’équation afin qu’il ne soit plus rentable de participer à des attaques terroristes contre des citoyens israéliens », a déclaré Bennett. « Fournir des avantages de l’État aux familles terroristes est tout à fait absurde et il est temps de réparer l’injustice. »

« L’État d’Israël tiendra pour responsable toute personne ayant un lien direct ou indirect avec les attentats terroristes », a-t-il ajouté.

Une telle législation a été proposée dans le passé sans être adoptée par la Knesset. Elle serait également susceptible de faire face à une contestation devant la Cour suprême.

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d’une attaque terroriste à Hadera, le 27 mars 2022. (Crédit: Flash90)

L’annonce et les commentaires du Premier ministre sont intervenus après que les forces de sécurité israéliennes ont effectué des raids à grande échelle dimanche matin à Jénine, le village palestinien voisin de Yaabad et le camp de réfugiés de Balata près de Naplouse.

Le terroriste palestinien Diaa Hamarsheh, qui est entré illégalement en Israël depuis le village et s’est livré à une fusillade à Bnei Brak, près de Tel Aviv, le 28 mars, tuant cinq personnes, résidait dans le village de Yaabad.

Tsahal a confirmé que les forces spéciales avaient effectué des recherches d’armes dans la région et arrêté huit Palestiniens soupçonnés d’activités terroristes.

L’armée a déclaré que les forces avaient trouvé des munitions et un ou plusieurs uniformes de Tsahal au domicile de l’un des suspects, et qu’un engin explosif « devant être utilisé pour mener une attaque » avait été saisi dans un autre domicile.

Des soldats de Tsahal sont vus opérant dans le camp de réfugiés palestiniens de Nur Shams le 10 avril 2022, lors d’un raid à la recherche de suspects terroristes (Crédit: Jaafar Ashtiyeh / AFP)

Pendant le raid, les Palestiniens ont affronté les troupes, notamment en ouvrant le feu et en lançant des engins explosifs, selon Tsahal. Aucun soldat israélien n’a été blessé.

L’armée a déclaré que des troupes avaient également opéré à Jénine et à Tulkarem pendant la nuit, arrêtant plusieurs autres personnes soupçonnées d’activités terroristes. L’attaquant de Tel-Aviv était originaire de Jénine.

À Tulkarem, les forces israéliennes ont riposté après que des hommes armés palestiniens ont tiré sur des soldats depuis un véhicule, a indiqué Tsahal. Aucun soldat n’a été blessé dans cet incident non plus.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a déclaré que 11 Palestiniens avaient été blessés lors d’affrontements avec des soldats israéliens à travers la Cisjordanie. Quatre d’entre eux ont été blessés par balles réelles – un dans la région de Jénine, deux à Jéricho et un à Tulkarem. La plupart des autres blessés ont été légèrement touchés par des éclats d’obus ou ralentis par des gaz lacrymogènes.

Par ailleurs, des émeutiers palestiniens sont entrés dans le Tombeau de Joseph près de la ville de Naplouse et ont vandalisé et incendié le sanctuaire pendant la nuit. Des images montraient des dizaines de Palestiniens entrant sur le site et brisant des objets à l’intérieur. Des marques de brûlure pouvaient également être vues sur les photos de la scène. Le tombeau est vénéré par les Juifs, les chrétiens et les musulmans et a souvent été un foyer de violence.

Samedi, les forces israéliennes ont a fait une descente au domicile de Jénine du terroriste qui a perpétré l’attaque meurtrière à Tel-Aviv jeudi soir et tué trois personnes. Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, un Palestinien a été tué et au moins 13 autres ont été blessés dans les affrontements.

L’escalade est survenue avant et pendant le mois sacré musulman du Ramadan, une période souvent marquée par de hautes tensions en Israël et en Cisjordanie. Israël a renforcé les mesures de sécurité en réponse aux attaques et déployé des forces supplémentaires en Cisjordanie, à la frontière de Gaza et dans les grandes villes telles que Jérusalem et Tel-Aviv.

Emanuel Fabian et Aaron Boxerman ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...