Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Blinken affirme que toute réforme majeure en Israël nécessite un « consensus »

Depuis l'annonce du projet de réforme, des manifestations massives ont lieu toutes les semaines dans le pays, pour dénoncer une dérive antidémocratique, selon ses détracteurs

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'exprimant après une table ronde avec des dirigeants de la diaspora ukrainienne, au Centre culturel ukrainien de Chicago, le 20 janvier 2023. (Crédit : Kamil Krzaczynski/AFP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'exprimant après une table ronde avec des dirigeants de la diaspora ukrainienne, au Centre culturel ukrainien de Chicago, le 20 janvier 2023. (Crédit : Kamil Krzaczynski/AFP)

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a déclaré que toute réforme majeure nécessitait un « consensus », alors qu’Israël est secoué par des protestations massives pour contrer un projet de loi controversé du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à limiter les prérogatives de la Cour suprême.

Parvenir à « un consensus est la meilleure voie à suivre » dans la « démocratie très dynamique d’Israël », a déclaré M. Blinken dans une interview accordée à l’AFP tard jeudi soir à Niamey, où il a effectué une visite.

Depuis l’annonce du projet de réforme début janvier par l’un des gouvernements les plus à droite de l’histoire d’Israël, des manifestations massives ont lieu toutes les semaines dans le pays, pour dénoncer une dérive antidémocratique, selon ses détracteurs.

Ce projet de réforme judiciaire entend limiter les prérogatives de la Cour suprême et divise le pays.

« Une chose que nous avons appris de notre propre expérience en tant que démocratie, c’est que lorsque vous cherchez à apporter de grands changements – des réformes majeures – à vos lois, vos institutions, le consensus est peut-être la chose la plus importante », a ajouté M. Blinken.

Le consensus est essentiel pour « s’assurer que vous avez quelque chose qui est non seulement accepté, mais qui durera également », a-t-il dit.

Le nouveau gouvernement de Netanyahu a proposé des réformes majeures qui permettent notamment aux législateurs d’annuler les décisions de la Cour suprême par un vote à la majorité simple.

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues depuis dans la rue et le président israélien Isaac Herzog a averti a mis en garde contre le risque d’une « guerre civile

Selon certains critiques, M. Netanyahu est en train de pousser à l’adoption de réformes pour se protéger alors qu’il lutte contre des accusations de corruption.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.