Budapest nomme une promenade d’après le défunt juif Tom Lantos
Rechercher

Budapest nomme une promenade d’après le défunt juif Tom Lantos

Le seul survivant de l'Holocauste à avoir été élu au Congrès américain a été honoré dans la ville natale pour son travail

Parlement hongrois à Budapest (Crédit : Candice/Wikimedia commons/CC BY-SA 3.0)
Parlement hongrois à Budapest (Crédit : Candice/Wikimedia commons/CC BY-SA 3.0)

Une promenade à Budapest a été nommée d’après Tom Lantos, le seul survivant de l’Holocauste à avoir été élu au Congrès.

La promenade Tom Lantos, qui a été inaugurée lundi, est située près de l’école où le défunt membre du Congrès a été dans la capitale hongroise pendant son adolescence.

Lantos, qui faisait partie d’une famille juive de la classe moyenne, a été forcé d’aller dans un camp de travail à 16 ans en 1944. Il a réussi à s’échapper où il s’est réfugié dans une maison d’hébergement mise en place par le diplomate suédois Raoul Wallenberg, qui a sauvé des dizaines de milliers de Juifs pendant l’occupation nazie en Hongrie.

Lantos a rejoint le réseau Wallenberg et a livré des approvisionnements aux Juifs dans d’autres maisons d’hébergement.

Il a immigré aux États-Unis et a par la suite obtenu un doctorat en économie à l’université de Californie, Berkeley, en 1953. Après avoir servi en tant que conseiller auprès de divers sénateurs, il a été élu à la Chambre des représentants en 1980. Il est mort en 2008 à 80 ans.

Le vice-président Joe Biden a écrit une lettre qui a été lue lors de la cérémonie d’inauguration promenade.

Le membre du Congrès américain Tom Lantos, le seul survivant de l'Holocauste à servir dans la Chambre des représentants (Crédit : Domaine public)
Le membre du Congrès américain Tom Lantos, le seul survivant de l’Holocauste à servir dans la Chambre des représentants (Crédit : Domaine public)

« Tom était mon conseiller, mon professeur, et, finalement, il est devenu une partie de ma famille. Je serai éternellement reconnaissant à Tom pour tout ce que j’ai appris de lui », a écrit Biden.

Prenant la parole lors de la cérémonie, l’ambassadrice américaine en Hongrie, Colleen Bell, a qualifié Lantos d’ «  Américain fier » et a ajouté qu’ « il est resté un fier Hongrois, un fils fier de Budapest ». Bell a déclaré que Lantos « a travaillé pour le meilleur des deux pays ».

Après sa mort, le Comité des droits de l’Homme du Congrès, que Lantos a fondé en 1983, a été rebaptisé la Commission Tom Lantos des droits de l’Homme.

Le comité a abordé un éventail de questions, y compris la défense des Chrétiens en Arabie saoudite et au Soudan à pratiquer leur foi et pour d’autres minorités à travers le monde. Ses efforts en tant que démocrate de haut rang pour protéger la liberté religieuse en 2004 ont abouti à un projet de loi aux Etats-Unis pour tenter de mettre un frein à la propagation de l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...