Censure du documentaire « Salafistes » par le ministère de l’Intérieur français ?
Rechercher

Censure du documentaire « Salafistes » par le ministère de l’Intérieur français ?

Claude Lanzmann exhorte à la diffusion de ce documentaire qui plonge le spectateur au coeur de pays appliquant la charia

Claude Lanzmann. (Crédit : Flash90)
Claude Lanzmann. (Crédit : Flash90)

Le 27 janvier prochain, le documentaire « Salafistes » réalisé par François Margolin et Lemine Ould, devrait sortir sur les écrans de cinéma en France. Cependant un avis de diffusion négatif a été émis par le ministère de l’Intérieur pour « apologie du terrorisme ».

Le documentaire plonge le spectateurs au coeur des théories du terrorisme islamiste aussi bien en Mauritanie, au Mali qu’en Irak. Ce film est constitué d’interviews de différents leaders islamistes mais aussi se veut le témoin de l’application de la charia au quotidien dans ces pays.

Dans une tribune publiée dans le Monde, le réalisateur de Shoah, Claude Lanzmann appelle le gouvernement à revenir sur cette décision.

Pour ce dernier, ce documentaire informe « comme jamais aucun livre ne l’a fait » sur la réalité de l’application de la charia dans de nombreux pays. Soulignant les qualités techniques de ce documentaire, Claude Lanzmann s’attarde sur son message qui permet, selon lui, d’ouvrir les yeux sur l’impossibilité de traiter avec de tels interlocuteurs.

« Tout espoir d’un changement, d’une amélioration, d’une entente avec eux est illusoire et vain, » déclare Claude Lanzmann au Monde.

Ce documentaire témoigne de la barbarie de ce régime, de l’extremisme à son plus haut degré. Pour Claude Lanzmann, ne pas diffuser ce documentaire revient à camoufler une vérité aussi gênante que violente.

A la veille de sa supposée sortie, le documentaire n’a toujours pas reçu son visa d’exploitation utile à sa diffusion. La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, devrait bientôt rendre sa décision.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...