Chezy Levy déplore une hausse des cas graves et l’ouverture des clubs de sport
Rechercher

Chezy Levy déplore une hausse des cas graves et l’ouverture des clubs de sport

"Je ne suis pas sûr que nous comprenions tous l'ampleur de la crise", a dit le directeur-général du ministère de la Santé, alors que les chiffres ont plus que doublé en sept jours

Le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy pendant une conférence de presse au ministère de la Santé de Jérusalem, le 13 juillet 2020 (Capture d'écran/YouTube)
Le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy pendant une conférence de presse au ministère de la Santé de Jérusalem, le 13 juillet 2020 (Capture d'écran/YouTube)

Le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy a tiré la sonnette d’alarme, lundi, face à la recrudescence du nombre de cas graves de coronavirus, affirmant que le gouvernement tentait actuellement de réduire la propagation de la maladie tout en évitant un confinement national.

« Je suis inquiet face à la hausse du nombre de malades et je l’affirme en tant que médecin », a déclaré Levy qui était, jusqu’à il y a encore peu, le directeur du centre médical Barzilai d’Ashkelon, lors d’une conférence de presse.

« Les contaminations augmentent, tout comme les tests de dépistage au coronavirus – environ 27 000 à 28 000 sont effectués tous les jours – et 6 % d’entre eux, approximativement, sont positifs », a-t-il ajouté.

« Je ne suis pas sûr que nous comprenions tous l’ampleur de la hausse des cas graves », a-t-il poursuivi, après que les chiffres portant sur les formes sérieuses de la maladie ont plus que doublé en l’espace d’une semaine. Levy a précisé que le nombre de malades gravement atteints était de 183, avec notamment 54 personnes qui se trouvent actuellement sous respirateur.

Levy a demandé au public de respecter les mesures de distanciation sociale, le port du masque et les règles d’hygiène, affirmant que ces directives pouvaient limiter l’infection tout en permettant à l’économie de se maintenir à flot.

Il a indiqué que le gouvernement tentait d’éviter un nouveau confinement national, « parce qu’il nous apparaît clairement qu’un confinement total entraînera des coûts financiers, psychologiques et sanitaires ».

Il a toutefois noté que les autres pays avaient réimposé des confinements quand le virus avait réémergé.

Une femme fait du sport au club de fitness Mati de Malha à Jérusalem, le 11 mai 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Levy a indiqué regretter la décision prise par la commission du coronavirus de la Knesset de réouvrir, sur ordre gouvernemental, des clubs de gym et des piscines, soulignant qu’il allait tenter de restreindre au mieux la portée de leur réouverture.

Le directeur du ministère de la Santé a précisé qu’il œuvrait encore à nommer un « commandant coronavirus » qui serait à la tête des initiatives gouvernementales dans la lutte contre la pandémie, mais que les entretiens avec l’ancien chef du Commandement central, Roni Numa, s’étaient achevés sans qu’il n’a été possible de conclure un accord. Des informations transmises dimanche ont souligné que Numa avait refusé l’offre, estimant que l’autorité dont il bénéficierait serait insuffisante.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...