Rechercher

Cisjordanie : Un Palestinien inculpé pour avoir grièvement blessé un policier

Le suspect est accusé de tentative de meurtre ; il a perpétré une attaque à la voiture bélier le mois dernier au poste de contrôle de Qalandiya près de Jérusalem

La voiture utilisée dans une attaque à la voiture-bélier contre des agents de la police des frontières près du poste de contrôle de Qalandiya, le 14 octobre 2021. (Crédit : Police israélienne)
La voiture utilisée dans une attaque à la voiture-bélier contre des agents de la police des frontières près du poste de contrôle de Qalandiya, le 14 octobre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Un Palestinien a été inculpé par un tribunal militaire pour une récente attaque à la voiture bélier près d’un point de passage en Cisjordanie, dans laquelle un policier des frontières a été grièvement blessé. L’information de son inculpation a été rapportée vendredi par la police.

Selon la police, l’attaque du 14 octobre s’est produite alors que les forces israéliennes près du poste de contrôle de Qalandiya, au nord de Jérusalem, travaillaient à déplacer des structures illégales construites dans la zone.

Le suspect, un résident de Qalandiya âgé de 22 ans, était à bord de son véhicule lorsqu’il a accéléré en direction de la police des frontières déployée le long de la route. L’homme a heurté un agent de 20 ans, le blessant grièvement.

Selon la police, le suspect a ensuite tenté de renverser un autre agent, mais les troupes ont ouvert le feu sur son véhicule, le forçant à heurter un mur. 

Il a ensuite été hospitalisé pour une blessure modérée à la tête, puis placé en détention.

L’acte d’accusation a été déposé par les procureurs militaires jeudi. Les chefs d’accusation incluent la tentative de causer intentionnellement la mort – l’équivalent militaire de la tentative de meurtre –, l’interférence avec un soldat et l’endommagement malveillant de la propriété de fonctionnaires.

« Les forces de police continueront à agir et à défendre avec leur corps le bien-être et la sécurité des citoyens israéliens », a conclu la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...