Comment les Etats-Unis ont fait de « Jérusalem indivisible » 2 capitales jumelles
Rechercher

Comment les Etats-Unis ont fait de « Jérusalem indivisible » 2 capitales jumelles

Si Trump a rendu perplexe beaucoup de personnes lors de son discours, le plan note que la capitale palestinienne sera seulement dans des zones au-delà de la barrière de sécurité

La barrière de sécurité qui sépare Kafr Aqab du reste de Jérusalem, le 20 février 2019. (Crédit Adam Rasgon/Times of Israel)
La barrière de sécurité qui sépare Kafr Aqab du reste de Jérusalem, le 20 février 2019. (Crédit Adam Rasgon/Times of Israel)

Mardi, le président américain Donald Trump a rendu perplexe de nombreuses personnes en semblant se contredire lui-même lors d’une partie de son discours concernant le statut de Jérusalem, selon le plan de paix de son administration.

D’un côté, Trump a déclaré que Jérusalem restera la « capitale indivisible » d’Israël, prenant soin de souligner le mot « indivisible ». Mais il a également déclaré que la capitale de l’Etat palestinien serait à « Jérusalem est » ce qui semble indiquer que la ville sera partagée entre deux Etats en fin de compte.

Le plan concret s’efforce de réconcilier ces deux déclarations. Il note que la partie de Jérusalem le long de la barrière de sécurité, qu’Israël a construite pendant la Deuxième intifada pour mettre un terme à la vague d’attaques terroristes, constituera la frontière entre ces deux Etats.

Cela signifie que la capitale palestinienne sera seulement dans quelques quartiers de Jérusalem est qui sont dans les limites municipales de la ville mais en dehors de la barrière de sécurité.

« Nous pensons que revenir à une Jérusalem divisée, en particulier en ayant deux forces de sécurité séparées dans l’une des zones les plus sensibles sur terre, serait une grave erreur », note le plan.

Le président américain Donald Trump (à droite), rejoint par le premier ministre Benjamin Netanyahu, s’exprime lors d’un événement dans la salle Est de la Maison Blanche à Washington, le 28 janvier 2020, pour annoncer le plan très attendu de l’administration Trump pour résoudre le conflit israélo-palestinien. (AP Photo/Alex Brandon)

« Alors qu’une division physique de la ville doit être évitée, une barrière de sécurité existe qui ne suit pas la frontière municipale et qui sépare déjà les quartiers arabes de Jérusalem du reste des quartiers dans la ville », continue le projet.

« Cette barrière physique devrait rester en place et devrait servir de frontière entre les capitales des deux parties. Jérusalem restera la capitale souveraine de l’Etat d’Israël, et elle devrait rester une ville indivisée. La capitale souveraine de l’Etat de Palestine devrait être dans la section de Jérusalem est située dans toutes les zones à l’est et au nord de la barrière de sécurité existante, dont Kafr Aqab, la partie est de Shuafat et Abus Dis. Elle pourrait être nommée Al-Quds ou l’autre nom déterminé par l’Etat de Palestine ».

La plan note que les « résidents arabes » de Jérusalem est à l’intérieur de la barrière de sécurité pourront être capables de choisir s’ils deviennent citoyens d’Israël, citoyens de l’Etat palestinien, ou conserver leur statut de résidents permanents d’Israël ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...