Coronavirus : Israël déconseille de se rendre dans 7 pays
Rechercher

Coronavirus : Israël déconseille de se rendre dans 7 pays

Selon une source du ministère de la Santé, le ministre Litzman crée des dégâts diplomatiques en dissuadant les Israéliens d'aller dans une grande partie de l'Est asiatique

Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri, à gauche, et le ministre de la Santé  Yaakov Litzman rencontrent les personnels médicaux suite aux informations transmises sur le coronavirus meurtrier à l'aéroport international Ben-Gurion, le 2 février 2020 (Crédit : Avshalom Shoshani/Flash90)
Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri, à gauche, et le ministre de la Santé Yaakov Litzman rencontrent les personnels médicaux suite aux informations transmises sur le coronavirus meurtrier à l'aéroport international Ben-Gurion, le 2 février 2020 (Crédit : Avshalom Shoshani/Flash90)

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman a conseillé, dimanche, aux Israéliens de s’abstenir de se rendre dans sept pays et destinations – en particulier en Chine continentale – en raison de la propagation du coronavirus meurtrier.

Cette décision aurait entraîné une réprimande de la part du ministre des Affaires étrangères qui s’iquièterait de son impact sur les relations bilatérales entretenues avec ces pays.

Après une réunion des responsables du ministère de la Santé qui ont évalué la situation concernant la propagation du coronavirus, Litzman a émis dimanche un communiqué avertissant les voyageurs de réexaminer la nécessité pour eux de se rendre en Thaïlande, au Japon, à Hong-Kong, à Singapour, à Macao, en Corée du sud et à Taïwan.

Des cas de coronavirus ont été identifiés au sein de ces sept destinations.

Le ministère avait d’ores et déjà demandé aux Israéliens de s’abstenir d’aller en Chine et il a précisé que des mesures de précaution allaient être mises en place pour celles et ceux qui reviennent de ces sept destinations.

« Le ministère voit dans la population un partenaire essentiel dans les actions à entreprendre pour empêcher la maladie de se propager », a ajouté le communiqué.

Une source du ministère des Affaires étrangères a néanmoins vivement critiqué le conseil donné par les hauts-responsables de la Santé, en disant au site d’information Ynet qu’aucun autre pays n’avait demandé à ses ressortissants de ne pas se rendre dans ces lieux – à l’exception des voyages en Chine continentale où le virus avait été détecté pour la première fois (et même si plusieurs pays ont émis des avertissements aux voyageurs précisant les risques potentiels liés au virus dans ces nations).

« Le ministère de la Santé cause des dommages diplomatiques sans précédent », a continué la source. « Israël est le premier pays à prendre une telle initiative ».

Le coronavirus a tué au moins 811 personnes et infecté plus de 37 000 personnes depuis qu’il est apparu, le mois dernier, en Chine – ce qui le rend encore plus meurtrier que le SRAS qui, en 2002 et 2003, avait fait également son apparition dans le même pays.

Des voyageurs portant des masques attendent leur vol à l’aéroport international de Hong-Kong, à Hong-Kong, le 21 janvier 2020 (Crédit : Ng Han Guan/AP)

La majorité de ces cas a été enregistrée en Chine continentale, plaçant certains secteurs sous quarantaine obligatoire pour tenter de limiter la propagation du virus et ce, même si certains malades ont été diagnostiqués à l’étranger, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Israël n’a encore confirmé aucun cas de coronavirus.

Le ministère israélien de la Santé avait publié des directives spéciales pour les voyageurs revenant de Chine et il a actualisé, vendredi, ses procédures pour les personnes ressentant des symptômes à leur arrivée en provenance de pays spécifiques au cours des 14 derniers jours au vu du nombre croissant de cas de coronavirus.

Dans un communiqué fait à ce moment-là, le ministère a expliqué que les voyageurs en provenance de Chine, de Hong-Kong, de Thaïlande, du Japon, de Singapour, de Corée du sud et de Macau qui avaient de la fièvre, toussaient ou présentaient tout autre symptôme respiratoire devaient chercher une aide médicale et se faire tester.

De plus, toute personne ayant entretenu un contact proche avec un malade est tenue de passer un test.

Les voyageurs qui ne se sentent pas bien doivent avertir un hôpital avant leur arrivée, se couvrir le nez et la bouche à l’aide d’un masque ou d’un quelconque vêtement. Il leur est également demandé d’éviter d’utiliser les transports publics.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...