Rechercher

Crime organisé : Une femme tuée par l’explosion d’une voiture à Ramle

Une passante et son bébé de six mois ont été respectivement légèrement et modérément blessés par l'onde de choc entraînée par l'explosion survenue sur un parking résidentiel

La scène d'une explosion meurtrière qui a détruit une voiture et tué son occupante à Ramle, le 26 décembre 2021. (Crédit : Police israélienne)
La scène d'une explosion meurtrière qui a détruit une voiture et tué son occupante à Ramle, le 26 décembre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Une femme a été tuée dimanche lors de l’explosion d’une voiture à Ramlé, dans le centre du pays.

Une autre femme et son bébé qui passaient par là ont été blessés.

C’est le quatrième décès, ce mois-ci, qui serait imputable au milieu du crime organisé. Cette mort survient alors que le gouvernement tente de réprimer les violences qui sévissent dans les communautés arabes israéliennes.

Cette explosion a entraîné l’incendie d’une voiture stationnée dans le parking d’une résidence. Un autre véhicule a ensuite pris feu et un bâtiment adjacent a été endommagé.

Les sapeurs-pompiers ont éteint l’incendie qui s’est déclenché à proximité du réservoir à gaz de l’immeuble, et ils ont découvert le corps de la victime dans l’épave brûlée de l’un des véhicules.

Ni l’identité de la femme, ni son âge n’ont pour le moment été divulgués.

Une jeune femme de 27 ans a été légèrement blessée et son bébé de six mois a été modérément touché par l’onde de choc qui a résulté de l’explosion. Tous les deux ont été pris en charge au sein de l’hôpital Assaf Harofeh.

Le maire de Ramle, Michael Vidal, a indiqué à Kan qu’il s’était entretenu avec les services d’urgence qui lui avaient dit qu’une « importante charge d’explosifs » avait été placée contre la voiture, sur l’un des parkings de la résidence.

Videl a ajouté que l’incident était apparemment lié à un conflit entre gangs rivaux.

« Nous n’allons pas permettre à de telles choses d’arriver », a-t-il poursuivi.

La victime, selon la police, n’entretenait pas de lien avec les organisations criminelles de la ville, a fait savoir la Douzième chaîne.

Une vidéo de l’incident montre un autre véhicule, stationné à côté du premier, détruit par les flammes.

La police israélienne, qui a ouvert une enquête, a expliqué que les pompiers avaient été appelés sur les lieux de l’explosion.

Selon, l’organisation à but non-lucratif Abraham Initiatives, 123 Arabes ont été tués dans des crimes violents en Israël depuis le début de l’année. 104 d’entre eux étaient des citoyens israéliens.

Sur l’ensemble de ces incidents, 102 ont impliqué des armes à feu et 16 victimes ont été des femmes, a continué le groupe.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence des violences ces dernières années avec pour principal moteur – mais pas seulement – le crime organisé.

Les Arabes israéliens estiment que la police n’a pas suffisamment réprimé les puissantes organisations criminelles et qu’elle a largement ignoré les violences – querelles familiales, guerres de gang et violences faites aux femmes. La communauté souffre également de décennies de négligences.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...