Rechercher

Décès de Dmitry B. Zimin, homme d’affaires, scientifique et philanthrope juif russe

Reconnu comme un visionnaire, il a, par ses activités philanthropiques, consacré sa vie et sa fortune à soutenir la science et l'éducation

Dmitry B. Zimin en 2012. (Crédit : Creative Commons Attribution 3.0 Unported)
Dmitry B. Zimin en 2012. (Crédit : Creative Commons Attribution 3.0 Unported)

Le Dr. Dmitry B. Zimin, homme d’affaires, scientifique et philanthrope juif russe, est décédé le 22 décembre en Suisse à l’âge de 88 ans après s’être battu contre un cancer.

Reconnu comme un visionnaire, il a, par ses activités philanthropiques, consacré sa vie et sa fortune à soutenir la science et l’éducation en tant que piliers essentiels du progrès sociétal.

Il a été l’un des principaux concepteurs du système radar de défense contre les missiles balistiques de Moscou et a fondé VimpelCom, première entreprise russe à avoir été cotée à la Bourse de New York en 1996 et qui est devenue l’un des plus grands opérateurs de téléphonie mobile au monde.

Afin de soutenir la science et la recherche, il a créé la Fondation Dynasty, puis la Fondation Zimin et les Instituts Zimin, situés dans diverses universités mondiales, et notamment à l’université de Tel Aviv depuis 2017.

Dmitry Zimin a reçu un doctorat honorifique de l’université de Tel Aviv, le prix d’État de la Fédération de Russie pour sa contribution aux systèmes radar de défense et le prix du ministère russe des Sciences et de l’Éducation « pour son engagement envers la science ». Il est également le premier et le seul citoyen russe à avoir reçu la médaille Carnegie de la philanthropie.

Il a créé le prix littéraire Premya Prosvetitel (« Prix des Lumières »), qui récompense chaque année les meilleurs auteurs de livres de vulgarisation scientifique en langue russe. Il a aussi mis en place le projet Dynasty Library, qui vise à traduire et à publier plus de 100 ouvrages internationaux de vulgarisation scientifique.

Grâce à sa philanthropie, il a contribué à vulgariser la science, à la rendre accessible et intéressante pour tous les citoyens, dans le but de faire évoluer l’humanité par des innovations concrètes.

Il laisse derrière lui un fils, Boris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...