Défiant les Etats-Unis, un responsable palestinien jure que les paiements des terroristes continueront
Rechercher

Défiant les Etats-Unis, un responsable palestinien jure que les paiements des terroristes continueront

Issa Qaraqe déclare que “nous rejetons l’arrêt du financement des prisonniers et des familles des martyrs. Nous ne nous en excuserons pas”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Issa Qaraqe, ministre de l'Autorité palestinienne, pendant une conférence de presse sur la grève de la faim des prisonniers palestiniens à Ramallah, en Cisjordanie, le 19 avril 2017. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Issa Qaraqe, ministre de l'Autorité palestinienne, pendant une conférence de presse sur la grève de la faim des prisonniers palestiniens à Ramallah, en Cisjordanie, le 19 avril 2017. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) paie toujours les terroristes condamnés et emprisonnés en Israël, a confirmé mercredi un responsable palestinien, contredisant une affirmation du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, qui avait indiqué que la politique provocatrice avait été cessée.

Issa Qaraqe, qui préside la commission palestinienne des Affaires des prisonniers, a déclaré que l’OLP n’avait pas cessé de payer les familles des prisonniers incarcérés en Israël, et n’avait aucune intention de le faire.

« Il n’y a pas de fin des paiements » des prisonniers palestiniens et des familles des terroristes condamnés, a-t-il dit au Times of Israël. Nous rejetons l’arrêt du financement des prisonniers et des familles des martyrs. Nous ne nous en excuserons pas. »

« La pression américaine et israélienne est une agression contre le peuple palestinien et l’Autorité palestinienne », a affirmé Qaraqe, ajoutant que « presque chaque famille du peuple palestinien est la famille d’un prisonnier ou d’un martyr. »

Quelque 6 500 Palestiniens sont détenus par Israël pour des faits de terrorisme.

Security prisoners in Ofer Prison, Israel (photo credit: Moshe Shai/FLASH90)
Des prisonniers sécuritaire de la prison d’Ofer, en Israël, le 20 août 2008. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Le quotidien Haaretz a indiqué que le Club des prisonniers palestiniens, une ONG fondée pour soutenir les détenus, a confirmé que les versements de ce mois-ci avaient été effectués. Selon l’article, un responsable palestinien anonyme a dit que l’administration américaine savait à quel point ce sujet était sensible, et cherchait un compromis qui permettrait de cesser les paiements de certains prisonniers, condamnés pour avoir tué des Israéliens ou avoir échoué à commettre un attentat suicide.

« Je sais que les paiements ont été versés ce mois-ci, et ils le seront le mois prochain également, a dit Qaraqe à Haaretz. Je n’ai aucune information permettant de dire que les paiements ne seront pas versés aux prisonniers et aux familles qui les reçoivent, sur la base des paramètres clairs et connus de la loi palestinienne. »

Sa confirmation soutient les affirmations de Jérusalem, qui avait indiqué que les paiements étaient toujours effectués, malgré la déclaration de Tillerson devant les sénateurs américains mardi.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...