Rechercher

Demande du Likud d’empêcher les députés d’aller à un évènement israélo-palestinien

Pour certains, cette cérémonie donne un sens à la mort de leurs proches et détourne de la violence ; pour d’autres, elle légitime le terrorisme

Des Palestiniens et des Israéliens assistent à une cérémonie commémorative israélo-palestinienne à Tel Aviv, le 30 avril 2017, alors qu'Israël marque sa journée annuelle de commémoration des soldats tombés au combat et des victimes du terrorisme. (Crédit: Tomer Neuberg/Flash90)
Des Palestiniens et des Israéliens assistent à une cérémonie commémorative israélo-palestinienne à Tel Aviv, le 30 avril 2017, alors qu'Israël marque sa journée annuelle de commémoration des soldats tombés au combat et des victimes du terrorisme. (Crédit: Tomer Neuberg/Flash90)

Le parti du Likud a publié une déclaration demandant au Premier ministre Naftali Bennett d’interdire aux membres de sa coalition d’assister à la cérémonie annuelle conjointe israélo-palestinienne de Yom Hazikaron qui se tiendra ce mardi soir.

Le député Meretz Mossi Raz et la députée travailliste Ibtisam Mara’ana doivent assister à la cérémonie, qui commémore les victimes israéliennes et palestiniennes du conflit.

La cérémonie est très controversée depuis sa création, en particulier au sein de la population israélienne, les critiques de droite l’accusant de légitimer le terrorisme et d’assimiler les soldats israéliens tombés au combat à ceux qui les ont attaqués.

Ses partisans affirment qu’elle représente un effort de la part de ceux qui ont le plus perdu dans le conflit pour donner un sens à la mort de leurs proches en se détournant de la violence.

« Bennett doit condamner et empêcher les membres de sa coalition d’assister à une cérémonie commémorant les terroristes et les comparant aux soldats de Tsahal lors de Yom Hazikaron », a déclaré le Likud dans son communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...