Déminage : 70 000 personnes évacuées dimanche à Francfort
Rechercher

Déminage : 70 000 personnes évacuées dimanche à Francfort

La police se prépare pour l'une des plus grandes évacuations dans l'Allemagne d'après-guerre après la découverte d'une bombe britannique de la Seconde Guerre mondiale qui n'avait pas explosé

Un policier devant la tente bleue recouvrant une bombe britannique de la Seconde Guerre mondiale, retrouvée pendant des travaux à Francfort, le 30 août 2017. (Crédit : Boris Roessler/Germany OUT/dpa/AFP)
Un policier devant la tente bleue recouvrant une bombe britannique de la Seconde Guerre mondiale, retrouvée pendant des travaux à Francfort, le 30 août 2017. (Crédit : Boris Roessler/Germany OUT/dpa/AFP)

Jusqu’à 70 000 personnes vont devoir être évacuées dimanche à Francfort pour permettre le désamorçage d’une bombe datant de la Deuxième Guerre mondiale, ont annoncé mercredi la police et les pompiers.

Si ce nombre se confirmait dimanche, il s’agira de la plus importante évacuation de ce type en Allemagne depuis le dernier conflit mondial.

La bombe, un engin de type HC4000 utilisé par la Royal Air Force britannique, a été découverte lors de travaux dans une rue du quartier de Westend, non loin du centre-ville et de la principale artère commerçante de la ville, le Zeil, selon un communiqué conjoint de la police et des pompiers de Francfort.

Selon le quotidien populaire Bild, la bombe pèserait 1,8 tonne et contiendrait 1,4 tonne d’explosif. Elle pourrait souffler un pâté de maisons.

« En raison de la taille de la bombe, d’importantes mesures d’évacuation doivent être prises », selon le communiqué.

Selon les autorités, jusqu’à 70 000 personnes pourraient être évacuées dimanche, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la police de Francfort.

Selon Bild, l’évacuation concernera un périmètre de 1,5 km autour du lieu de la découverte de la bombe.

Du fait des bombardements alliés intensifs de la Deuxième Guerre mondiale, les services de déminage doivent régulièrement neutraliser en Allemagne des bombes et obus de l’époque, découverts lors de chantiers de construction, ou dans des forêts, des champs et même parfois dans les jardins.

Jusqu’à présent, la plus grande évacuation due à un tel déminage avait eu lieu le 25 décembre 2016, lorsque 54 000 personnes avaient dû quitter leurs logements à Augsbourg, dans le sud du pays.

En mai, 50 000 personnes ont aussi été évacuées à Hanovre, dans le nord, pendant la neutralisation de trois bombes britanniques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...