Des associations juives s’opposent aux marches “anti-charia”
Rechercher

Des associations juives s’opposent aux marches “anti-charia”

ACT for America, organisation qui se décrit comme “la NRA de la sécurité nationale”, a organisé des événements dans 28 villes américaines pour protester contre la loi religieuse musulmane

Des musulmans prient sur la Cinquième avenue de New York après l'Iftar, repas de rupture du jeûne du Ramadan, pendant une manifestation contre Donald Trump, le 1er juin 2017. (Crédit :  Jewel Samad/AFP)
Des musulmans prient sur la Cinquième avenue de New York après l'Iftar, repas de rupture du jeûne du Ramadan, pendant une manifestation contre Donald Trump, le 1er juin 2017. (Crédit : Jewel Samad/AFP)

Plusieurs associations juives ont signé des lettres adressées à 29 maires leur recommandant vivement de dénoncer les marches « anti-charia » organisées le week-end dernier aux Etats-Unis.

« Prévues durant le mois islamique du Ramadan, lorsque les musulmans du monde entier jeûnent pendant les heures de la journée, ces manifestations ont été de manière peu sincère étiquetées ‘marches contre la charia’ et ciblent explicitement les musulmans à un moment où la haine et le fanatisme balayent la nation », disent les lettres, qui ont été envoyées jeudi aux maires de nombreuses villes dont Atlanta, Boston, Houston, Indianapolis, New York et Orlando.

La charia est la loi religieuse musulmane. Parmi les 129 signataires de la lettre, un projet organisé par l’association Muslim Advocate, on retrouve les associations juives de l’Union pour le judaïsme réformé, Bend the Arc, l’ADL (Anti-Defamation League), le Conseil national des femmes juives, Jewish Voice for Peace ainsi que le Conseil juif des affaires publiques, organisation-cadre pour les groupes juifs de politique publique.

ACT for America, une organisation qui se qualifie elle-même de « NRA de la sécurité nationale », en référence à l’association qui défend becs et ongles le droit des Américains à posséder des armes à feu, est à l’origine de ces manifestations qui devaient se dérouler samedi dans 28 villes de tous les Etats-Unis. L’organisation à but non-lucratif a déclaré que ces marches sont « contre la loi de la charia et pour les droits de l’Homme ».

Jeudi, ACT for America a annulé une marche dans l’Arkansas après avoir appris qu’un de ses partenaires défendait la suprématie blanche. « Nous nous opposons fermement à toute action menée par des individus ou des organisations qui cherchent à attaquer ou à intimider sur la base de la race, de la religion ou de l’orientation sexuelle », a fait savoir l’organisation dans un communiqué.

Les associations juives se sont généralement opposées aux tentatives visant à faire interdire la charia, affirmant que les Américains musulmans appliquent la charia généralement de la même manière que les communautés juives orthodoxes appliquent la Halakha, ou loi juive, par le biais de tribunaux religieux : pour accorder le divorce ou régler des conflits en matière religieuse tout en s’en remettant toujours aux tribunaux civils.

Les associations juives qui traitent de questions relatives à la société civile, comme l’ADL, ont également indiqué que le mouvement d’interdiction de la charia masquait souvent des préjugés envers les musulmans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...