Des ballons incendiaires de Gaza provoquent des dizaines d’incendies dans le sud
Rechercher

Des ballons incendiaires de Gaza provoquent des dizaines d’incendies dans le sud

Les démineurs désamorcent un dispositif suspect attaché à un ballon; les attaques aériennes surviennent dans un contexte de tensions à Jérusalem et en Cisjordanie

Un champ en feu près de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 9 mai 2021. (Capture d'écran : Twitter)
Un champ en feu près de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 9 mai 2021. (Capture d'écran : Twitter)

Des équipes de pompiers travaillaient dimanche dans le sud d’Israël pour éteindre des incendies provoqués par des ballons flanqués d’engins incendiaires lancés depuis la bande de Gaza.

Selon les pompiers, les équipes ont fait face à des dizaines d’incendies dans la région.

En raison des incendies, les chemins de fer israéliens ont annoncé qu’ils avaient temporairement interrompu le service ferroviaire entre les gares d’Ashkelon et de Netivot en raison d’un incendie qui s’est déclaré près de la ville de Sderot, dans le sud du pays. La gare de Sderot a également été fermée temporairement.

En outre, la police a déclaré que les démineurs intervenaient près du kibboutz Gevim pour désamorcer un dispositif suspect attaché à un ballon qui a été trouvé dans la zone.

Aucun blessé ou danger pour les villes voisines n’a été signalé.

Ces incendies ont eu lieu alors que les « unités de ballons » de la bande de Gaza ont annoncé qu’elles avaient commencé à lancer des engins incendiaires vers le sud d’Israël. Dimanche a marqué le quatrième jour consécutif de ces attaques.

Ces attaques interviennent dans un contexte de tensions croissantes à Jérusalem, en Cisjordanie et le long de la frontière de Gaza. La police a renforcé sa présence à Jérusalem samedi à la suite de violents affrontements qui ont fait quelque 200 blessés parmi les Palestiniens et 17 parmi les policiers israéliens.

Les tensions sont liées au mois sacré du Ramadan sur le mont du Temple, ainsi qu’à l’expulsion potentielle de dizaines de Palestiniens du quartier Sheik Jarrah de Jérusalem-Est en faveur de propriétaires juifs, dans une affaire qui est examinée par les tribunaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...