Des chrétiens du monde entier célèbrent le vendredi saint à Jérusalem
Rechercher

Des chrétiens du monde entier célèbrent le vendredi saint à Jérusalem

La Vieille Ville a été placée sous très haute surveillance de la police ; Une Britannique a été poignardée et a succombé à ses blessures aux abords de la Vieille Ville

Un pèlerin catholique porte une croix de bois le long de la Via Dolorosa (chemin de la souffrance) dans la Vieille Ville de Jérusalem pendant la procession du Vendredi, le 25 mars 2016. (Crédit : Gali Tibbon / AFP)
Un pèlerin catholique porte une croix de bois le long de la Via Dolorosa (chemin de la souffrance) dans la Vieille Ville de Jérusalem pendant la procession du Vendredi, le 25 mars 2016. (Crédit : Gali Tibbon / AFP)

Des milliers de pèlerins du monde entier et de chrétiens palestiniens ont refait lors de la célébration du vendredi saint à Jérusalem le chemin que Jésus a emprunté en portant sa croix jusqu’au lieu de sa crucifixion, selon la tradition chrétienne.

Les étroites ruelles entrelacées de la Vieille Ville ont été placées sous très haute surveillance de la police présente tout le long et autour du parcours, a constaté une journaliste de l’AFP.

Comme chaque année, des pèlerins ont porté sur leur dos de larges croix de bois en psalmodiant et en chantant. La plupart étaient des chrétiens venus des quatre coins du monde.

Dans le cadre des célébrations précédant les festivités de Pâques, les fidèles parcourent en procession la Via Dolorosa (chemin de la souffrance), située à Jérusalem-Est.

La Via Dolorosa compte 14 stations où Jésus a, selon les Evangiles, rencontré sa mère, chuté, reçu de l’aide pour porter la croix, et rencontré des femmes en pleurs.

La procession s’achève à l’église du Saint-Sépulcre, construite au-dessus du tombeau supposé du Christ et considéré comme le lieu le plus saint du christianisme.

Les chrétiens représentaient plus de 18 % de la population de Terre sainte lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948, mais ils sont désormais moins de 2 %, pour la plupart orthodoxes.

Une jeune femme britannique a été poignardée à mort avec un couteau de cuisine dans le tramway de Jérusalem vendredi, ont indiqué des responsables.

La police et les passants ont maîtrisé le terroriste, un Palestinien de Jérusalem-Est, avant qu’il ne puisse blesser quelqu’un d’autre.

Deux autres personnes ont été légèrement blessées lorsque le tram s’est brusquement arrêté.

La police a déclaré que le terroriste, un résident de Jérusalem-Est, a été maîtrisé et arrêté sur les lieux de l’incident, sans que l’utilisation des armes n’ait été nécessaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...