Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Des députés du Likud s’en prennent à des proches de victimes du 7 octobre à la Knesset

"Vous ne parlez pas comme ça" de Netanyahu, a hurlé Tally Gotliv, s'adressant à un homme qui a perdu 4 membres de sa famille, le 7 octobre ; le député d'Avoda Kariv évoque un comportement "impensable"

MK Tally Gotliv during a debate and a vote in Knesset on the proposed impeachment of MK Ofer Cassif, February 19, 2024. (Yonatan Sindel/Flash90)
MK Tally Gotliv during a debate and a vote in Knesset on the proposed impeachment of MK Ofer Cassif, February 19, 2024. (Yonatan Sindel/Flash90)

La députée Tally Gotlliv s’est mise en colère face au représentant d’un homme qui a perdu des membres de sa famille lors de l’attaque terroriste commise par le Hamas, le 7 octobre. Elle l’a invectivé à voix forte parce qu’il avait critiqué le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Vous ne parlez pas comme ça du Premier ministre », a crié Gotliv à Amit Segev. Il avait déclaré que Benjamin Netanyahu et son cercle étaient « un groupe de criminels corrompus », un groupe qui a nui à l’État d’Israël, alors qu’il témoignait devant la Commission du Contrôle de l’État lors d’une session consacrée à l’enrôlement des Haredim au sein de l’armée.

Segev a perdu sa sœur, son beau-frère et ses deux neveux lorsque le Hamas a attaqué leur habitation du kibboutz Beeri, le 7 octobre.

Des propos qui ont entraîné une vive altercation verbale avec les députés de l’opposition. Le député Gilad Kariv lui a dit qu’elle était « insolente », ajoutant qu’elle aurait dû « s’incliner devant les familles ».

En riposte et sur le même ton, Gotliv a déclaré que le législateur d’Avoda offrait un spectacle de politique politicienne en amont des primaires qui doivent avoir lieu dans son parti pour désigner son nouveau dirigeant – lui-même n’est pas candidat – et elle a hurlé qu’elle n’était « pas impressionnée par vos cris ».

« L’idée qu’une députée coupe la parole lors de l’intervention d’un frère et d’un oncle, encore en deuil, est impensable, en particulier lorsqu’elle lui demande de ne pas critiquer le Premier ministre », a commenté Kariv auprès du Times of Israel suite à cette prise de bec.

« Si les membres de la coalition pensent qu’ils peuvent réduire au silence les familles éplorées et les familles d’otages, c’est qu’ils ne comprennent pas le degré de la rage qui est ressentie par le public à leur encontre », a-t-il ajouté.

Interrogé sur le comportement de Gotliv, Segev a répondu que « ce n’est pas le problème ».

« Le problème, c’est que le gouvernement doit assumer la responsabilité du 7 octobre et qu’il doit démissionner », a-t-il dit au Times of Israel, ajoutant qu’il pense que les Juifs ultra-orthodoxes « doivent aller à l’armée, comme l’a fait mon fils, comme je l’ai fait moi-même et comme l’a fait mon père. L’armée est censée être pour tout le monde ».

Cette députée provocatrice est largement connue pour ses débordements. Pendant une récente réunion de faction du Likud, elle avait accusé le ministre de la Coopération régionale, David Amsalem, de boire au travail », ce dernier lui ayant demandé de « cesser de perturber les gens. Vous ne laissez personne s’exprimer ».

« Ne m’adressez pas la parole. On peut sentir d’ici l’odeur de la vodka que vous êtes en train de boire », avait riposté Gotliv en criant alors qu’Amsalem venait de lui dire que sa conduite avait entraîné « beaucoup de dégâts » pour le parti.

Au mois de février, Shikma Bressler, l’une des organisatrices du mouvement de protestation anti-Netanyahu, avait porté plainte pour diffamation contre Gotliv, réclamant 2,6 millions de shekels de dommages et intérêts, après que la députée a fait circuler de manière répétée des accusations qui faisaient le lien entre l’activiste et l’attaque commise par le Hamas, le 7 octobre.

À droite : Shikma Bressler rencontre des activistes sur la place Dizengoff, à Tel Aviv, le 3 octobre 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90) ; À gauche : la députée Tali Gottlieb à la Knesset, le 29 janvier 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Netanyahu, à la tête du parti du Likud, et l’agence d’espionnage du Mossad ont démenti ces accusations de manière répétée tandis que le chef du Shin Bet, Ronen Bar, a accusé Gotliv de mettre en danger la sécurité nationale.

Elle a aussi affirmé que Tsahal et le Shin Bet « travaillaient pour le compte des terroristes » et elle a déclaré que le porte-parole de l’armée « sert des narratifs qui ne sont pas de droite ».

Gotliv a répété cette affirmation pendant l’audience de mercredi, criant que le porte-parole militaire « ment pour promouvoir le narratif de la gauche radicale ».

Peu après cette altercation, Yuli Edelstein, un membre de premier plan du Likud, a dit mercredi à l’oncle d’une victime du terrorisme de « dégager hors de sa vue » après que ce dernier lui a donné « une lettre de licenciement » alors qu’il marchait dans un couloir de la Knesset.

« Aujourd’hui, c’est le jour des licenciements. La coalition toute entière est licenciée », a dit à Edelstein Roni Neumann dont la nièce, Rotem Neumann, a été assassinée par les terroristes du Hamas au festival de musique électronique Supernova, le 7 octobre, alors qu’il se trouvait à l’entrée de l’aile des Commissions du parlement.

« C’est le gouvernement du 7 octobre », a-t-il ajouté, après avoir été écarté par Edelstein. « Le président de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense a échoué sur la sécurité et il me dit de dégager hors de sa vue ».

Edelstein est le président du panel qui, à la Knesset, est chargé de superviser la sécurité et les affaires diplomatiques.

« Vous êtes licencié », a hurlé Neuman, s’adressant au député qui s’éloignait de lui.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.