Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Des familles choquées que des abris où leurs proches sont morts le 7 octobres aient été repeints

Les survivants et leurs proches sont consternés par l'effacement du témoignage silencieux des murs carbonisés à l'intérieur des miklatim où des dizaines de personnes ont été assassinés par le Hamas

Montage photos : À gauche, un bénévole de ZAKA nettoiyant les taches de sang d'un miklat où des Israéliens ont été assassinés le 7 octobre, près de la frontière de Gaza, le 19 novembre 2023. À droite, un miklat où des Israéliens ont été tués lors de l'attaque du Hamas le 7 octobre, près de la frontière de Gaza, repeint, le 2 janvier 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Montage photos : À gauche, un bénévole de ZAKA nettoiyant les taches de sang d'un miklat où des Israéliens ont été assassinés le 7 octobre, près de la frontière de Gaza, le 19 novembre 2023. À droite, un miklat où des Israéliens ont été tués lors de l'attaque du Hamas le 7 octobre, près de la frontière de Gaza, repeint, le 2 janvier 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Une société publique n’a consulté ni les familles endeuillées, ni les survivants ni les autorités de conservation avant de décider de repeindre l’intérieur des miklatim – abris antiatomiques – en bord de route près de la frontière de Gaza où des dizaines de personnes ont été assassinées par des terroristes palestiniens du Hamas le 7 octobre, selon un reportage diffusé dimanche, au mépris manifeste des émotions des proches des victimes.

Les structures en béton, censées protéger principalement contre les attaques de roquettes en provenance de la bande de Gaza, sont devenues des pièges mortels lorsque les tireurs du Hamas, dont beaucoup appartiennent au bataillon de Khan Younès de l’unité dite « Nukhba » (« élite » en arabe) du groupe terroriste palestinien, ont lancé des grenades sur les personnes réfugiées à l’intérieur.

Depuis lors, certaines familles visitent ces abris comme le dernier endroit où leurs proches étaient vivants ou libres, et d’autres cherchent à préserver les sites en tant que mémorial pour les victimes et comme preuve des atrocités qui y ont été commises, a rapporté la Treizième chaîne.

Plusieurs de ces familles et survivants ont été choqués de constater que l’intérieur de certains miklatim avait été repeint en blanc par Netivei Israel, la société nationale chargée du développement, de l’entretien et de la gestion de l’infrastructure de transport – sans qu’ils aient été consultés.

La société n’a pas non plus informé l’Autorité Tekuma, l’organisme gouvernemental chargé de réhabiliter les communautés frontalières de Gaza ravagées, et n’a pas vérifié si elle souhaitait préserver certains des abris dans leur état carbonisé d’origine en tant que sites commémoratifs.

Face à un journaliste de la Treizième chaîne, dont la sœur a été assassinée alors qu’elle cherchait refuge dans l’une des structures ce samedi noir, un haut fonctionnaire de Netivei Israel aurait répondu que les familles endeuillées faisaient preuve de « mesquinerie ».

Noa Zender, assassinée par des terroristes du Hamas lors du Festival Supernova le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

« Qu’est-ce qu’ils veulent maintenant ? Que nous ramenions 40 autres terroristes de la Nukhba pour y lancer des grenades ? », aurait dit ce haut fonctionnaire anonyme à la journaliste Hen Zender, qui l’a interrogé par téléphone.

Zender, qui a perdu sa sœur Noa alors qu’elle se cachait dans un miklat le 7 octobre, s’est étouffée à l’antenne à de multiples reprises lors de son reportage télévisé dimanche soir.

« Tout ce que nous voulons, c’est ne pas nous sentir invisibles », a-t-elle écrit sur X.

« Respectez les personnes assassinées et les survivants et ne prenez pas de décisions qui effacent les témoignages difficiles des horreurs qui se sont produites ici et de l’enfer que nous vivons depuis 100 jours. »

« La société a profité de la trêve [fin novembre] pendant que les otages étaient renvoyés dans le pays, et a travaillé à la remise en état des routes du Néguev occidental, et notamment au nettoyage et à la peinture de certains miklatim de bord de route. En outre, dans le cadre du plan du ministère des Transports visant à réhabiliter l’enveloppe de Gaza [la région connue en hébreu sous le nom d’Otef Azza], Netivei Israel érigera un cairn à la mémoire des victimes dans la zone des abris », a déclaré Netivei Israel dans son communiqué officiel sur reportage.

Israël a juré d’éliminer le groupe terroriste palestinien du Hamas après les massacres barbares du 7 octobre, au cours desquels des terroristes ont pris d’assaut la frontière de Gaza et sauvagement assassiné 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et pris plus de 240 otages.

En réponse à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire contre des Juifs depuis la Shoah, Israël a juré d’anéantir le Hamas afin d’éviter qu’une telle attaque puisse se reproduire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.