Des fêtards sans masque à Tel Aviv boudent les règles de distanciation sociale
Rechercher

Des fêtards sans masque à Tel Aviv boudent les règles de distanciation sociale

Malgré un nombre croissant d'infections dans la ville, de nombreux rassemblements massifs ont eu lieu ce week-end en violation des restrictions

Des Israéliens à une fête de rue dans la rue Levinsky, au sud de Tel Aviv, en violation apparente des restrictions entraînées par le coronavirus, le 4 décembre 2020. (Capture d'écran : Twitter)
Des Israéliens à une fête de rue dans la rue Levinsky, au sud de Tel Aviv, en violation apparente des restrictions entraînées par le coronavirus, le 4 décembre 2020. (Capture d'écran : Twitter)

Plusieurs fêtes auraient eu lieu ce week-end à Tel Aviv en violation apparente des restrictions entraînées par la lutte contre le coronavirus portant sur les rassemblements massifs.

Vendredi, ce sont des dizaines de personnes qui se sont rendues à une fête, rue Levinsky, dans le sud de la ville. Seulement quelques participants portaient le masque ou adhéraient aux directives de distanciation sociale.

La chaîne Kan a noté que malgré la proximité d’un commissariat, les agents de police n’étaient pas intervenus. Les forces de l’ordre ont ultérieurement fait savoir qu’elles enquêtaient sur le dossier et elles ont vivement recommandé à la population de se soumettre aux mesures décidées par le ministère de la Santé.

« Ça a été un rassemblement spontané. Depuis la levée du deuxième confinement, on reste chez nous le vendredi », a déclaré un fêtard, qui a conservé l’anonymat, à la chaîne Kan. « Les agents de police sont passés mais ils n’ont pas dispersé le regroupement… La fête a continué », a-t-il ajouté.

Dans le cadre des restrictions induites par l’épidémie de coronavirus, les rassemblements extérieurs se limitent à 20 personnes et à dix personnes en espace clos.

Il y a eu plusieurs autres fêtes rassemblant chacune des centaines de personnes pendant le week-end à Tel Aviv, selon la Douzième chaîne.

« Il y a eu des soirées de 200 à 300 personnes cette semaine, même de 400 personnes », a déclaré un fêtard, qui n’a pas été identifié, à la chaîne – ajoutant que ces fêtes avaient été organisées et que des barmen, des services de sécurité et des DJ avaient été prévus.

De plus, la Treizième chaîne a diffusé des images d’affluence dans le centre ville de Haïfa, peu d’Israéliens portant le masque ou respectant la distanciation sociale.

Ces fêtes surviennent alors que le nombre de nouveaux cas de coronavirus est à nouveau en hausse. Le ministère de la Santé a classé, dimanche, Tel Aviv dans la catégorie « orange » – la ville était jusque-là dans la catégorie « vert »- en raison de son nombre croissant d’infections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...