Des hommes armés s’emparent de la voiture d’un ministre palestinien
Rechercher

Des hommes armés s’emparent de la voiture d’un ministre palestinien

Selon un officiel de sécurité, les assaillants auraient probablement ciblé le véhicule pour se venger d'arrestations récentes

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des hommes armés ont dérobé la voiture d’un ministre de l’Autorité palestinienne alors qu’il circulait mardi au nord de Jérusalem dans ce qui semble être une attaque de représailles contre le gouvernement suite à des récentes arrestations.
 
Le ministre du Développement social Ibrahim al-Shaer circulait près du camp de réfugiés de Qalandiya lorsque des hommes non identifiés ont obstrué le véhicule, les ont forcé lui et son chauffeur à sortir sous la menace d’une arme, puis se sont enfuis à bord de la voiture, a déclaré un témoin à l’agence de presse palestinienne.

Al-Shaer et son chauffeur sont sortis indemnes de l’incident.

Le porte-parole de la police palestinienne Luay Irzeiqat a déclaré aux médias palestiniens que la voiture du ministre avait été retrouvée, mais que les assaillants n’avaient pas été attrapés.

Ibrahim al-Shaer (Autorisation)
Ibrahim al-Shaer (Autorisation)

Un responsable de la sécurité palestinienne a dit à Maan que l’assaut était probablement en représailles à l’arrestation récente de quatre hommes dans le camp par les forces de sécurité de l’AP.

Un autre responsable de la sécurité a déclaré à l’agence de presse que les hommes armés ne visaient pas spécifiquement al-Shaer, mais « voulaient attaquer tout véhicule du gouvernement palestinien ».

Selon l’UNWRA, l’agence des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens, le niveau élevé du chômage, la surpopulation, et de fréquentes incursions par l’armée israélienne affectent négativement le tissu social du camp.

L’agence affirme que le camp a connu une montée de la violence et du comportement criminel au cours des dernières années en raison des conditions économiques qui se détériorent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...