Des milliers de personnes manifestent contre le Premier ministre
Rechercher

Des milliers de personnes manifestent contre le Premier ministre

Plusieurs incidents violents à l'encontre de manifestants ont été signalés lors du 27e week-end de rassemblement pour exiger la démission de Netanyahu

Des manifestants lors d'un rassemblement contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant sa résidence officielle à Jérusalem, le 26 décembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des manifestants lors d'un rassemblement contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant sa résidence officielle à Jérusalem, le 26 décembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Des milliers de personnes ont manifesté devant la résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem samedi soir, pour exiger sa démission, lors du 27e week-end de rassemblements contre le Premier ministre.

Des centaines de personnes ont participé à la marche qui a débuté à l’entrée principale de la ville jusqu’à la place de Paris, le principal site des manifestations.

Les manifestants brandissaient des pancartes demandant à Netanyahu de « partir » et déclaraient « Nous n’arrêterons pas de protester tant que vous ne serez pas sortis de nos vies ».

D’autres manifestations ont eu lieu dans tout le pays, notamment près du domicile privé du Premier ministre à Césarée et sur les places, les carrefours et les ponts autoroutiers.

Plusieurs incidents violents à l’encontre de manifestants ont été signalés. À Rishon Lezion, un homme a menacé les manifestants avec un couteau. À Givat Ada, près de Césarée, des manifestants ont déclaré avoir été agressés par plusieurs partisans du Premier ministre. La police a arrêté un suspect âgé de 17 ans.

Auparavant, plusieurs dizaines de personnes ont affronté la police devant la résidence de Netanyahu.

Selon le site d’information Ynet, l’arrivée des manifestants quelques heures avant l’heure habituelle de la manifestation a surpris la police, et leur a permis de s’approcher de l’entrée de la résidence avant que les policiers ne bloquent la rue.

Des manifestants se sont assis juste devant les portes de la résidence, certains portant des torches allumées et allumant un feu de joie sur place.

Les manifestants ont été évacués de force par les officiers et les pompiers ont éteint les feux. Trois personnes ont été arrêtées.

Des policiers interpellent des personnes lors d’une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu devant sa résidence officielle à Jérusalem, le 26 décembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les protestations hebdomadaires contre Netanyahu durent depuis plus de six mois, les manifestants exigeant sa démission en raison notamment de son procès pour corruption, fraude et abus de confiance.

Ils ont également critiqué la manière dont son gouvernement a géré la pandémie de coronavirus. M. Netanyahu nie avoir commis des méfaits et affirme que les accusations font partie d’un effort de la part de ses rivaux politiques, des médias, de la police et des procureurs pour le démettre de ses fonctions.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...